Un regard...
en 647 articles
et 363 signatures d'auteurs
sur l'essentiel de la presse du TRAVAIL SOCIAL

Partenaire « Presse » sur OASIS
LE SOCIOGRAPHE - Recherches en travail social - Revue publiée par l'Institut Régional du Travail Social du Languedoc-Roussillon








vendredi 31 octobre 2003
Du vent dans les voiles à l’école de la République 
par Jean-René LOUBAT



Après la solidarité et la citoyenneté, voici que l’on redécouvre la plus solennelle laïcité. Fille de la Raison et du Tiers-État, nourrie au lait de Marianne, parvenue à sa majorité sous la IIIème République, la laïcité s’avère une compagne indéfectible de notre République Française. On l’a dit unique, à tel point qu’on a fini par se l’approprier, nous autres Français. Les colloques se multiplient sur la question, les débats se passionnent et se crispent. Finalement, tout ce tumulte serait causé par un malheureux bout de tissu que quelques collégiennes portent sur leur tête... Bref, ce qu’il est convenu d’appeler « l’affaire du voile islamique » divise, oppose, alimente toutes les démonstrations.

Il convient de rappeler une vérité simple : la laïcité n’est pas un athéisme d’Etat, qui serait opposé aux doctrines religieuses, mais elle témoigne, tout au contraire, de la reconnaissance de la pluralité des confessions et de leurs pratiques ; certes, à la condition qu’aucune d’entre elles ne vienne choquer les autres communautés, et que d’aucune façon, elles n’aillent à l’encontre de l’intérêt public. La laïcité s’avère donc l’école de la tolérance et fait l’apologie du compromis. Ne pas choquer, ne pas faire de prosélytisme actif, ne pas arborer de signes ostentatoires susceptibles de gêner les autres points de vue, nous voici au cœur du problème...

Tout d’abord, force est de constater que les diverses religions n’ont pas toutes été traitées de la même manière en la circonstance : à savoir que les catholiques, les protestants et les juifs ont pu arborer bien souvent des signes distinctifs sans que cela ne déclenchât les foudres de l’administration. Ensuite, qu’en est-il donc de ce fameux « voile islamique » ? Constatons d’emblée qu’il ne s’agit nullement d’un voile, et que par ailleurs, la notion de voile islamique ne recouvre pas davantage de réalité doctrinaire que pourrait en avoir un « voile chrétien », allusion à ce fichu noir que ma grand-mère s’est toujours obstinée à porter dès lors qu’elle sortait de sa maison (languedocienne). Cela pour signifier que nous n’avons pas affaire à une question de doctrine religieuse en soi, mais à un élément culturel partagé par les « religions du Livre » (Christianisme, Islam, Judaïsme) autour de la Méditerranée. Doit-on rappeler que c’est Saint-Augustin qui a demandé aux hommes de pénétrer dans une église tête nue et aux femmes d’y entrer couverte ?

Quand j’enseignais à l’Université, j’ai eu pour ma part affaire à quelques religieuses venues dans mon cours dans l’appareil de leur congrégation. Je dois dire qu’il ne m’est jamais venu à l’esprit de les exclure pour signes ostentatoires, dans la mesure où leur comportement était des plus civils... À l’heure où l’école de la République devient un lieu de désocialisation remarquable, où l’on deale plus que partout ailleurs, où le racket est un fléau, où la reproduction des inégalités n’a jamais été aussi patente, se fixer sur un combat symbolique n’est-il pas dérisoire ? N’est-ce pas l’arbre qui cache la forêt, le coin du voile que l’on n’ose soulever ? Le symbole ne permet-il pas à bon compte d’exorciser l’école de la République de tous ses dérapages, de retrouver un pseudo-consensus à bon compte autour d’un mythe ? Précisément, parce que les autres sujets, infiniment plus sérieux, nécessitent une vision d’une tout autre envergure, des engagements et d’autres combats moins mesquins et plus courageux !

Préfère-t-on voir des jeunes filles, même avec un voile sur la tête, suivre leurs cours et s’ouvrir sur la connaissance et la société des hommes (grande mission historique de l’école, où es-tu donc Jules Ferry ?), ou bien voir des armes entrer dans les classes et des écoles saccagées ? Pourquoi n’interdit donc pas les casquettes des rappers, les crachats sur le sol, les tags sur les murs, les bouteilles de bière et les joints dans les cours de récréation, les menaces à la sortie de l’école, le racket et les insultes à l’égard des jeunes filles, la montée d’un antisémitisme actif à l’école ? S’en prendre à un ustensile vestimentaire, somme toute signe de correction et de pudeur pour une communauté, apparaît tellement plus facile dans une école de la République qui n’est pas toujours capable d’assurer la sécurité de ses élèves en son sein.

Il est clair que le voile a largement dépassé le cadre de l’école et a pris une tournure politique plus large. Mais attention, en commettant le redoutable et tragique raccourci sémantique entre voile, islam, fondamentalisme et terrorisme, on pénalise des jeunes filles qui ne jettent ni bombes, ni menacent leur entourage, pour viser à travers elles des cibles supposées, qui tirent de toutes les façons un bien plus grand bénéfice à démontrer l’exclusion dont elles font l’objet. Les extrémistes de tous bords ne rêvent que de cette confusion qui les sert et alimente les identités imaginaires dont ils se revendiquent : Islam contre Occident, Arabes contre Juifs, Corses contre Continentaux, etc., etc. Si nous pensons combattre le terrorisme, l’intégrisme, les factions mafieuses, tout confondu, en excluant quelques jeunes filles de nos collèges et lycées, alors c’est que nous sommes devenus bien faibles... Bien plus préoccupante est la montée de l’antisémitisme et de l’intolérance entre les personnes et entre les sexes au sein de l’école, à tel point que l’on pense sérieusement à remettre en cause la mixité... Ne vaudrait-il pas mieux aborder la question des religions à l’école, comme le clame depuis vingt ans un sociologue tel Bruno Etienne, car en matière de religion, il en va comme du reste, lorsque la connaissance fait son œuvre, l’obscurantisme recule.

Post-Scriptum

Texte paru dans LIEN SOCIAL N° 684 du 30 octobre 2003










Visite du campus Henri Fabre-Industrie du futur - actu en images
Restitution des travaux de concertation pour l'accueil et la réussite des étudiants - Information
Au BO du 19 octobre 2017 : formation à l'étranger pour les enseignants et évaluation des ...
 



# Dans la même RUBRIQUE
11 Articles

La vraie réforme de l’école se joue dès la Maternelle
L’école et le défi ethnique, Éducation et intégration
Appel en faveur des établissements scolaires innovants coopératifs
La non-scolarisation et quelques recours
ENTRE TRAVAIL SOCIAL ET ENSEIGNEMENT
« J’ai assisté un élève en conseil de discipline »
L’école de la république n’appartient pas aux « Républicains »
Mesurer la violence à l’école ?
L’école mobile
Une pratique silencieuse : « la déscolarisation douce »
Le Médiateur de l’Education nationale, un relais pour les services socio-éducatifs ?



1 Message

Une Réaction, un Commentaire...?


  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)









 

Vos Réactions...


Sur le Forum...

29 décembre 2016
RECONNAITRE ET VALORISER LE TRAVAIL SOCIAL - Un Rapport et 23 Propositions
ces recommandations sont pertinentes.

8 décembre 2016
La maltraitance des personnes âgées vulnérables
Madame, Merci pour cette analyse précise dont j’ai hélas trop tard compris les mécanismes. En effet, je sors de mon silence avec une (...)

13 juin 2016
La maltraitance des personnes âgées vulnérables
la matraitance peut etre du aussi a l etat psychologique des enfants .Enfant depressif, narcissique desociabilise car eux meme sont a la (...)


13 février 2016
La place du social dans la santé
article à lire et à imprimer

7 décembre 2015
"Plume", la revue du CLICOSS 93
est ce possible de recevoir la revue du clicoss 93 du mercredi 07/01/2007 , ?je faisais partie de cet atelier ! merci ,si cela est possible (...)

2 novembre 2015
Définition du Travail Social
Le travail social se base essentiellement sur le sens de l’amour de l’outre ,le sens d ’altruisme , la justice sociale , le (...)


Enquête métier
Recherche de stage gratifiable
CDI ASS
référence éducative [1]
journal et handicap
ETP ou passer son chemin?!
prepa concours
Besoin d'un Réseau de travailleur social su ...
Éducatrice Spécialisée en libéral
Urgent:offre d'emploi CDI+CDD 78 (meulan ,le ...
URGENT OFFRE EMPLOI CDD 95
Poste d'Auxiliaire de Puericulture et EJE en ...
CDD d'AS 6 mois Lyon
Postes d'éducateurs et éducatrices de rue ...
Un cadeau pour progresser dans ses écrits u ...
Dernier document mis en ligne

Le baromètre 115 synthétise les demandes et réponses faites au numéro d’urgence au cours du mois de juillet 2016 dans les 45 départements étudiés et à Paris.

Droits de diffusion

Conformément à la législation sur la propriété intellectuelle, l'ensemble des documents publiés sur OASIS ne peuvent être reproduits sans autorisation. Hormis sur Internet, sont autorisées la reproduction et la diffusion non commerciales des articles du magazine, sous réserve de citation obligatoire des sources.
© OASIS - 1999/2015

| Se connecter | Plan du site | RSS 2.0 |  Contacts |