Un regard...
en 651 articles
et 366 signatures d'auteurs
sur l'essentiel de la presse du TRAVAIL SOCIAL









mardi 14 mars 2006
Faut-il encore placer les enfants ?
Espace Social, la revue du CNAEMO. Mars 2006. Numéro 12.

par Nicolas GAY


Dans le cadre de l’exercice des mesures éducatives, une question demeure pierre d’achoppement, de manière récurrente, à la fois pour les philosophies d’intervention, les stratégies à l’oeuvre, comme les techniques usitées : il s’agit de la question du placement d’enfant(s). Faut-il considérer ce phénomène comme faisant partie intégrante du processus éducatif de protection de l’enfance, notamment en milieu ouvert, comme une étape intermédiaire dans la chaîne continue des réponses apportées aux difficultés de l’enfance en danger, ou bien le situer au contraire aux frontières de celui-ci ?


A propos de suppléer ou substituer, Lionel JULIENNE interroge la place faite à la famille lorsqu‘un placement est prononcé. Il revisite l’histoire des placements d’enfants. Il s’inquiète des orientations actuelles en terme de contractualisation des placements, qui pourrait conduire à entrer dans la marchandisation du travail social...

Pour lui « l’ordre des choses ne peut se réduire à la rationalité du droit, de la règle, des codes. Il y a toujours de l’informel, de l’implicite et aussi de l’affect qui viennent interroger ce qu’il faut mettre au travail ».

Interroger la notion de placement ne revient-il pas à interroger la question des places : de l’enfant, de la famille, du contexte de vie ?... Comme celle de déplacement ou de séparation ?

Nicolas PERALDI, psychologue, psychanalyste, questionne le terme de placement, le sens étymologique de ce mot, ce qu’il évoque dans l’histoire de la langue française. Cela renvoie à la question de la place de l’individu concerné ce qu’il illustre à travers la présentation de la situation d’un jeune dans le cadre de l’association Métabole... Nous invitant à nous méfier de la référence aux besoins de l’enfant, il appréhende le placement dans une dynamique de « surtout ne pas nuire ».

Dans la même logique d’interrogation de la notion même de placement, M. CHAPONNAIS indique que « le placement est un formidable outil de changement pour l’enfant et sa famille ».

Il questionne les expériences d’accueil séquentiels, le fait que certaines réponses se posent désormais à partir des risques que cela fait encourir à la famille plus qu’à l’enfant, en disant qu’il faut « admettre que toute les compétences ne sont pas mobilisables à l’instant, au moment où l’enfant en a besoin ».

Denis VERNADAT, au contraire, nous présente un projet alternatif au placement, sous forme d’« un système d’AEMO étendues » avec un accord de partenariat avec un foyer d’accueil ou un service de placement familial qui pourraient accueillir un enfant pour une durée maximale de 72 heures...

L’idée est de faire, en cas de crise, vivre le précepte suivant : « séparer pour ne pas placer ».

Cette question du placement nous amène forcément à revisiter les fondements des politiques de protection de l’enfance en danger et leurs présupposés idéologiques.

Nul doute que le placement n’échappe pas aux représentations diverses, parfois même opposées à l’oeuvre dans le travail social, qu’il soit considéré comme la solution ou comme le problème à une situation donnée en un temps déterminé.

Cette question est-elle travaillée collectivement dans les services : ces interrogations ne sont-elles pas liées à des phénomènes d’insécurité personnelle ou d’appréciation individuelle ? Les acteurs sociaux ne se posent-ils pas parfois,dans leurs évaluations et préconisations à la place du juge ?

En critiquant le projet de loi de Mme MARTINEZ, Jean MICK fait part de la prudence qui doit prévaloir non seulement en amont des décisions mais aussi dans la façon de gérer le temps de la séparation. Il défend le principe selon lequel le placement de l’enfant « doit prendre sens dans le cadre d’un projet de vie qui ne déqualifie pas les parents, ni ne les éloigne de lui de façon irréductible ».

L‘association ATD Quart Monde, à partir d’une recherche européenne, fait le lien entre situation de pauvreté et mesures de placement des enfants qui selon ATD sont majoritaires dans ces milieux vivant des situations de grande précarité. Elle appelle à modifier les regards, à tenir davantage compte des aspirations des personnes comme des ressources du groupe familial, en encourageant des expériences qui favorisent la « continuité familiale ». Les parents doivent être positionnés de manière à maîtriser le processus d’aide qui leur est offert en tant que premiers acteurs des mesures qui concernent leurs enfants.

A quelle commande, quelle représentation des limites de l’exercice de la parentalité répond ce choix sociétal ? Comment les services AEMO s’approprient-ils à leur niveau cette idée de l’éloignement de l’enfant de sa famille ?

Thierry CAZEJUST, pédopsychiatre, rappelle la nécessité de l’élaboration psychique pour les travailleurs sociaux « avec l’étayage d’un environnement institutionnel facilitant », pour ne pas les figer dans des réactions défensives inadéquates .Pour lui « l’acte de placement se construit par la parole, celle qui a précédé le placement dans le rôle de témoin secourable débutant le travail de distanciation psychique »...

Jean-Louis BORNIER se voulant un rien provocateur évoque, quant à lui, la question de l’échec auquel renvoie cette mise en situation de devoir éloigner un enfant de ses parents, que ce soit du coté des « déficiences » parentales comme du coté des mécanismes sociaux de protection en amont. Il nous dit qu’« il n’y a pas de certitudes dans l’efficacité des choix humains » et qu’un placement c’est tout à la fois : « un déplacement, un remplacement, un placement au sens de l’investissement pour l’avenir ».

Laurent CAMBON, docteur en sciences du langage, à travers une méthode sociolinguistique, analyse cinq rapports éducatifs rédigés en vue de provoquer un placement. Il analyse les stratégies de communication à l’oeuvre, interroge les représentations professionnelles...et nous invite à clarifier la posture d’où l’on parle pour communiquer du mieux possible sur cette question...

Mais au fait comment se vit une situation de placement de son enfant de l’intérieur ?

Mme Ingrid C. nous explique comment elle a vécu douloureusement cette situation pour son seul fils, dont son compagnon et elle ont été séparés une veille de Noël et comment, avec l’aide de professionnels de l’enfance, ils ont pu dépasser cet événement après la restitution de celui-ci et retrouver leur sérénité de parents...

Sur des terrains quelque peu explorés ci-avant, Annick GRESSET-VEYS après nous avoir rappelé le contexte des lois qui régissent le placement, questionne à son tour, les idéologies comme le propre parcours des travailleurs sociaux dans la manière de penser la séparation. Pour elle « l’imaginaire des intervenants envahit la réflexion, au détriment d’une évaluation objective de la situation et de ses répercutions sur l’enfant ». Elle affirme que « le placement devrait être un support pour permettre aux parents d’investir, sur un mode plus adapté, les attributs de leur fonction parentale et de se centrer sur l’intérêt de leur enfant »...

Ce dossier ainsi positionné peut nous permettre d’appréhender comment, d’un point de vue éthique, philosophique, politique ou technique contextualiser cette question toujours délicate du placement d’un enfant hors de sa famille...

Post-Scriptum

Espace social
C.N.A.E.M.O.
172, Rue Laurendeau - 80000 AMIENS - FRANCE
Tél. (33) 03 22 89 62 39 - Fax. (33) 03 22 95 41 04
Visiter le site du CNAEMO










De la protection de l'enfance à la protection de l'enfant (Bibliographie)
Les agressions sexuelles, les atteintes sexuelles, et la loi du 3 août 2018
L'enfant en prison (Bibliographie)
 



Appel d'offres ouvert et appel d'offres thématique de l'ONPE pour 2019
Nouveau numéro de "population et sociétés" : Mourir entre 5 et 15 ans
Les mineurs victimes de violences sexuelles : quelle prise en charge 20 ans après la loi du 17 juin 1998 ?
 



Du social à l'école, pas des policiers!
La protection de l'enfance en danger ?
Les lanceurs d'alerte du social ont le statut de salarié protégé
 



Dossier législatif, Projet de loi programmation 2019-2022 et de réforme pour la justice (n°1396)
Cour administrative d'appel de Lyon, 1ère chambre - formation à 3, Arrêt du 6 novembre 2018 N° 17LY03838, MIE Côte d'ivoire, présentant une attestation d'identité, certificat de nationalité, extrait registre état civil et un passeport établi sur la base de ces documents, pris en charge par l'ASE de la Loire, scolarisé 6 mois en classe adaptée aux non francophones "le préfet de la Loire se fonde sur le fait que l'extrait du registre et le certificat de nationalité sont des documents falsifiés, (...) sur les déclarations contradictoires de l'intéressé lors de son audition et sur l'examen osseux (...) Dans ces conditions, il ne ressort pas de l'ensemble des éléments du dossier que le préfet se serait mépris sur sa majorité (...) L'intéressé n'établit pas être dépourvu d'attaches familiales en Côte d'Ivoire (...)" La décision du préfet délivrant l'OQTF ne méconnaît donc pas les dispositions du CESEDA
Cour de Cassation,1e civile, 17 octobre 2018 n°18-19.427 : Un mineur isolé guinéen présente un jugement supplétif d'acte de naissance sans tampon sec de légalisation du MAE Guinéen qui ordonne l'inscription sur le registre de l'année en cours et non sur celui de l'année de naissance, "les conditions de délivrance [des documents] demeurent obscures dès lors que l'intéressé a déclaré lors de son évaluation qu'il ne disposait d'aucun document d'identité et qu'il ne lui était pas possible de s'en procurer, ce qui jette un discrédit certain sur leur authenticité ; que de ces constatations et énonciations, la cour d'appel a souverainement déduit, hors toute dénaturation, que les documents produits n'étaient pas probants au sens de l'art 47 du CC"
 



# Dans la même RUBRIQUE
30 Articles

Adolescents abusés - Génération nextée par un silence virtuel
Mineurs isolés étrangers dans un lieu d’hébergement tenu par des Thénardier
Les Services Sociaux : Aide Sociale à l’Enfance
Les conduites pré-prostitutionnelles chez les adolescents
L’enfant et la séparation parentale
L’Oned remet son troisième rapport annuel
Les adolescents ne sont pas des adultes
Le Conseil général juge et partie
Deux lois contre en attendant une loi pour le bien-être des enfant !
Le département, la commune et la prévention
Réformer la protection de l’enfance : de la loi au projet !
La protection de l’enfance au cœur des passions politiques
Pour une évaluation globale du dispositif français de protection de l’enfance !
Réflexions et propositions du CSTS pour une réforme de la protection de l’enfance
De la dite incompétence des travailleurs sociaux
A propos des pratiques éducatives
L’ordonnance de 45 a fêté ses soixante ans
« AEMO : pour quelle protection de l’enfance ? »
Quelles interrogations pour la pratique professionnelle ?
Le paysage contesté de la protection de l’enfance
Quelles réponses apporter aujourd’hui à l’enfance en danger ?
Autorité et adolescence
ADOLESCENTS « DÉLINQUANTS »
Qui protège-t-on ?
Faut-il décentraliser la P.J.J. pour éviter son naufrage ?
L’administrateur ad hoc : le point de vue d’un magistrat
L’assistance éducative après le décret du 15 mars 2002
Où est passé l’enfant en danger ?
Ouvrons nos fenêtres !
Les doubles mesures et la question de la parentalité


# A voir sur le WEB
9 Références

InfoMIE.net
 

CNAEMO - Carrefour National de l’Action Educative en Milieu Ouvert
 

ANPF - Association Nationale des Placements Familiaux
 

DEI-France
 

Le blog de Jean-Pierre Rosenczveig
 

Réforme de la protection de l’enfance
 

ODAS Observatoire Décentralisé de l’Action Sociale
 

Le Journal du Droit des Jeunes
 

Michel HUYETTE - Paroles de Juges
 


# Documents JOINTS
A cette RUBRIQUE

Réformant la Protection de l’enfance - Texte complété
 





Une Réaction, un Commentaire...?


  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)









 

Vos Réactions...


Sur le Forum...

29 décembre 2016
RECONNAITRE ET VALORISER LE TRAVAIL SOCIAL - Un Rapport et 23 Propositions
ces recommandations sont pertinentes.

8 décembre 2016
La maltraitance des personnes âgées vulnérables
Madame, Merci pour cette analyse précise dont j’ai hélas trop tard compris les mécanismes. En effet, je sors de mon silence avec une (...)

13 juin 2016
La maltraitance des personnes âgées vulnérables
la matraitance peut etre du aussi a l etat psychologique des enfants .Enfant depressif, narcissique desociabilise car eux meme sont a la (...)


13 février 2016
La place du social dans la santé
article à lire et à imprimer

7 décembre 2015
"Plume", la revue du CLICOSS 93
est ce possible de recevoir la revue du clicoss 93 du mercredi 07/01/2007 , ?je faisais partie de cet atelier ! merci ,si cela est possible (...)

2 novembre 2015
Définition du Travail Social
Le travail social se base essentiellement sur le sens de l’amour de l’outre ,le sens d ’altruisme , la justice sociale , le (...)


hierarchie assistante sociale/service hospit ...
Educ en prévention spécialisée
Préparation de ma rentrée en formation
Projet de recherche CNRS
Recherche emploi sur Bordeaux
Besoin d'aide pour un projet de recherche
Assistance maîtrise ouvrage associative cr? ...
offre emploi / Action de prévention
OFFRE EMPLOI CDD Moniteur Educateur temps pl ...
Recherche formateur ou responsable de format ...
Recherche stage Vienne (38), Lyon (69) et al ...
OFFRE DE STAGE BENEVOLE DANS LE SOCIAL
OFFRE DE STAGE AUX ETUDIANTS ÉDUCATEURS SP? ...
Concours Chef de Service PJJ
Offre d'emploi - CDI Temps Plein ETS en Blan ...
Dernier document mis en ligne

Le baromètre 115 synthétise les demandes et réponses faites au numéro d’urgence au cours du mois de juillet 2016 dans les 45 départements étudiés et à Paris.

Droits de diffusion

Conformément à la législation sur la propriété intellectuelle, l'ensemble des documents publiés sur OASIS ne peuvent être reproduits sans autorisation. Hormis sur Internet, sont autorisées la reproduction et la diffusion non commerciales des articles du magazine, sous réserve de citation obligatoire des sources.
© OASIS - 1999/2015

| Se connecter | Plan du site | RSS 2.0 |  Contacts |