Un regard...
en 647 articles
et 363 signatures d'auteurs
sur l'essentiel de la presse du TRAVAIL SOCIAL

Partenaire « Presse » sur OASIS
LIEN SOCIAL - Le Forum social du jeudi








dimanche 22 août 2004
Les quinquas intéressent-ils ?
par Quinquas Occupation


Des quinquas issus du groupe « réalis’action cadres » de l’IRFREP à la Rochelle, de l’association CIP « Citoyens Indépendants Précaires de Charente-Maritime », ou d’autres intéressés, se sont regroupés chaque lundi de juin et juillet 2004, à la DTTE du département. Consternés par la grave discrimination sociétale qui les frappe, ils ont établi cette page qu’ils valident. Ils conviennent de soutenir l’application des 9 propositions soulignées dans l’article qui suit. Ils demandent à tous les dirigeants, ainsi qu’aux parlementaires d’intervenir au plus vite pour rendre ces propositions applicables dès que possible.


2 sur 3 des quinquas sont continuellement rejetés de l’emploi ; tel est le résultat des politiques de l’emploi appliquées depuis une quinzaine d’années. Après les ASSEDIC, certains ont encore l’ASS ou le RMI, d’autres ne touchent rien du tout quand encore en couple non séparé, leur conjoint(e) a encore son emploi. Comment fait-on pour vivre ? titrait le Sud-ouest du 11 mars 2003. Avec quel argent démarcher, correspondre, se déplacer au contact des entreprises, des collectivités ?

Dans son livre « l’emploi après 50 ans ? » paru en janvier 2004 aux éditions De Vecchi, Marie-Dominique DUBRAC confirme que c’est pour tenter de juquler le chômage qu’entreprises, partenaires sociaux et Etat, se sont ingéniés à organiser une mise à l’écart des QuinQuas ou seniors. Que peuvent-ils faire lorsqu’ils sont continuellement rejetés de l’emploi et du chômage ? Accusant de lourdes pertes cumulées de revenu, ils affirment qu’avoir un revenu est un droit. Et voila que pour faire réussir la réforme des retraites, une nouvelle consigne est donnée : encourager l’embauche des seniors et les maintenir en activité le plus longtemps possible.

Quels effets auront réellement les nouvelles mesures prises comme :

- La suppression de la contribution Delalande, depuis juillet 2003, pour toute embauche de plus de 45 ans, mais maintenue pour ceux restés en poste.

- Des CIE étoffés, pour les embauches de personnes plus de 50 ans.

- Le remplacement du RMI par le RMA.

- Les administrations ou collectivités peuvent, selon l’info télévisuelle du 15 avril 2004, embaucher après la limite de 45 ans, qui antérieurement produisait les rejets des candidatures.

Or l’entreprise voit jeune selon la convention ANPE-MEDEF 17 relatée par le Sud-ouest du 31 mars 2004 et la répulsion à l’égard des travailleurs de 45 ans et plus continue ainsi que confirmée par différents groupes de quinquas. Alors, comment doit-on faire pour travailler et cotiser plus longtemps : les fameux 160 trimestres ? , même tranche d’âge, restés en poste peuvent obtenir leur départ en retraite (s’ils ont travaillé tôt).

Lors de nos sollicitations en vue d’un emploi, les dirigeants continuent de nous opposer le niveau trop élevé des charges liées à tout nouveau salaire et qui, dans le contexte d’européanisation, risquerait de mettre leur entreprise en péril. Quoi qu’il en soit, des responsables économiques et politiques continuent de préconiser d’autres actions. Il est grand temps de faire reconnaître que toute personne mise au chômage (rejetée de l’emploi) est un travailleur comme les autres qui doit avoir les mêmes droits au travail et à la retraite.

Or nos ANPE qui expriment ne pas avoir d’offres d’emploi pour des quinquas au chômage depuis plus de 2 ans, conseillent de demander d’être dispensé de recherche d’emploi après les 55 ans ! On demande au DDTE qui représente les Pouvoirs Publics, d’arbitrer la situation et de trouver les financements permettant effectivement les emplois attendus. On lui demande de faciliter les dossiers en vue d’une mise en retraite à compter de la date de départ possible, soit 56 ans lorsqu’on est continuellement rejeté de l’emploi.

Retours à l’emploi ou mises en retraite : 9 Propositions

communiquées par "Quinquas Occupation", depuis juin 2004 aux dirigeants, aux parlementaires, aux quinquas...

- 1°) Mises en ALERTE d’entreprises en situation critique. En l’absence d’intervention de Centre de Gestion, en amont d’éventuelles cessations de paiement pas encore avérées, ce genre de travail peut être confié à des quinquas d’expérience, et ainsi permettre les relances de gestion nécessaires. Installer une entreprise c’est bien, mais faut-il le pouvoir dans la durée.

- 2°) Changer le REGARD que portent les DRH et les dirigeants après nos 45-50 ans. Nos carrières professionnelles ne sont par encore achevées. Il faut reconnaître l’expérience : celle de la vie... celle de nos parcours comme base de capacité d’adaptation au travail.

L’image dévalorisante répandue à l’encontre des quinquas doit donc cesser, d’autant qu’avec la loi du 21 août 2003 on demande de travailler plus longtemps pour la retraite.

L’incohérence paradoxale de la gestion des ressources humaines, depuis plus de 10 ans, loin d’être humaniste, manque pour le moins de dignité et même de respect ; elle est affreuse.

- 3°) Mettre un terme aux annonces d’emploi discriminatoires notamment quant à l’âge le genre ou l’origine et tel que le définit l’article L 122-45 du code du travail. Il faut être vigilent. Le « système » ô combien atomisé qu’est celui des annonces d’emploi, manque de crédibilité. L’opacité et la suspicion trop fréquemment observées, laissent en émoi nombre d’utilisateurs.

- 4°) Cerner les besoins d’emplois d’entreprises ou de collectivités, à partir de leurs plans de charge de travail ou prévisionnels. En amont de toute formation, il importe de contacter des entreprises ou des collectivités où des plans de travail ne sont effectivement pas couverts. Avec des opérations de démarchages, organisées auprès des entreprises, on peut préciser les postes de travail à offrir, prévoir les entretiens d’embauches correspondant et notamment pour des quinquas intéressés ou pour des plus jeunes.

- 5°) Les coefficients qui déterminent l’ASS doivent être revus puisqu’en l’état, ils défavorisent le chômeur encore en couple non séparé qui honteusement ne touche plus rien...

- 6°) Les remplacements par des quinquas (en outre les plus âgés), des travailleurs de 56 ans et plus qui peuvent partir en retraite, ont-ils lieu ? Alors que les travailleurs de même tranche d’âge, restés en poste, épargnés des rejets d’emploi n’ont pas subis de pertes cumulées de leur revenu, quelle retraite auront les quinquas continuellement rejetés ?

- 7°) L’éguivalence retraite doit être accordée à toute période d’astreinte de travailleur en recherche d’emploi ou d’études ou stages, y compris lorsque le demandeur d’emploi n’est pas indemnisé. L’en rejeter revient à l’anéantir lui et sa famille aux abois ainsi que le conjoint(e) dont l’emploi en devient gravement perturbé ; sans parler de l’égalité attendue entre les hommes et les femmes.

- 8°) L’éguivalence retraite doit être accordée à toute personne qui, en apprentissage, a travaillé très tôt (à compter de 14 ans), sans oublier les aides familiaux agricoles.

- 9°) Une AER décente pour tout quinqua continuellement rejeté de l’emploi qui à l’âge permis du départ en retraite : 56 ans, se verrait interdit d’atteindre les fameux 160 trimestres. L’allocation équivalent retraite, doit s’appliquer dès la fin de l’allocation chômage et égale à 75 % du salaire perdu (may. des 36 derniers salaires) ou au minimum au SMIC mensuel, en attendant le relais de la retraite.

Chacun peut indiquer ses attentes aux questionnements qui se posent et adresser ses avis et soutiens.

Post-Scriptum

Contacts :

Thierry BERTHET au 05.46.09.88.23.

Jean-Paul DELLANDREA au 06.07.05.41.59.

Jean-Yves LANDREIN au 06.11.21.53.94.

Jean TESSIER au 05.46.07.36.65.








# Dans la même RUBRIQUE
27 Articles

La déscolarisation, une nouvelle forme de déviance juvénile ?
Logique préventive et droit des libertés publiques
789 - Vers les États généraux du social
La cigale, la fourmi et les autres
Appel aux enseignants
Les états généraux du social, une innovation militante ?
RIEN POUR MOI SANS MOI !
Le travail social en défense de l’interculturalité et de la citoyenneté, face aux dérives de la globalisation
Pour supprimer, à défaut réduire et/ou compenser les situations de handicap
Sarkozy - version 8 de l’avant projet de loi sur la prévention de la délinquance
Autour de l’enfance et de la protection de l’enfance. Le groupe 798vegs d’Aix.
Personnes en situations de handicap : après le vote au Sénat, où en est-on ?
Evolution des politiques sociales : quelle intervention sociale pour le 21 ème siècle ?
PERBEN II - C’est arrivé demain...
Personnes en situations de handicap : on vous ment !
L’AUGMENTATION DU FORFAIT HOSPITALIER
Plate-Forme POUR UN DROIT AU LOGEMENT OPPOSABLE
Déclaration de Madrid
Pour la conceptualisation de nos pratiques professionnelles
ETE CARCERAL : SOS... UNE LOI INDISPENSABLE
Faisons preuve d’imagination et d’initiative
Le service social scolaire et la décentralisation
Le Social de la pensée, de l’acte et de la plume
La parole de l’Enfant et l’Ethique Professionnelle
Propositions de débat sur l’emploi et la formation professionnelle dans l’économie sociale 2003-2005
ETAT DES LIEUX
minuscules



4 Messages de forum

  • > Les quinquas intéressent-ils ? 12 septembre 2004 11:45, par malou

    Je n’ai que 44 ans et je suis déjà dans cette situation. Malgré mon niveau et mon expérience même les ASSEDICS qui recrutent mon profil ,préfèrent prendre un jeune. Alors que faire ? Les concours sont pipotés, la pluspart des postes des administrations pistonés, il nous reste quoi ?

    Répondre à ce message

    • > Les quinquas intéressent-ils ? 28 septembre 2004 14:24, par Quinqua

      Malou,
      A 44 ans, tu connais déjà la situation de quinquas.
      Tu as lu les 9 propositions ; si elles te conviennent, il faut les défendre auprès des parlementaires de ta circonscription ou région ; il faut les faire connaître approuver puis appliquer.
      Si tu le souhaites, apportes en corrections nécessaires.
      Reste que la problématique d’emploi est complexe et grave.
      Il faudrait pouvoir en débattre sereinnement. A plus

      Répondre à ce message

  • > Les quinquas intéressent-ils ? 5 février 2005 15:08, par Jean Pierre MERCIER

    Etant dans la situation décrite, je ne peux que supporter ce qui est dit... je pense avec beaucoup de modération.
    Licencié à 54 ans avec encore 11 années de cotisation manquantes,ma vie s’est comme arrêtée. De plus, mes recherches se heurtent à un total silence ( - de 15 % de taux de réponse à candidature ciblée, toutes négatives bien sur.
    C’est en fait un pur scandale, je pése mes mots. L’état lui-même donne le mauvais exemple en dépit des " il faut travailler plus longtemps " officiel.
    Pourtant, je " m’offre " à des salaires équivalent à 60 % de mon dernier salaire !!
    Pas de doute, le libéralisme ne fonctionne pas dans ce domaine !
    Car outre un salaire attractif pour l’employeur, nous offrons des avantages ; stabilité, maturité, le + souvent disponibilité totale ( plus de charge de famille )sorte de CDDD sur quelques années... alors, les idées reçues sont plus fortes que tout...

    Répondre à ce message

  • > Les quinquas intéressent-ils ? 16 décembre 2005 22:04

    J’avais rencontré M. Dellandréa voici sept ou huit ans à Royan, qui annonçait de grands projets pour les quinquas. Je voudrais lui demander où en sont ses projets et s’il estime avoir suffisamment avancé depuis cette époque déjà lointaine. Est-il toujours en contact avec M. Delicourt ? Merci d’avance

    Répondre à ce message

Une Réaction, un Commentaire...?


  • info creation paragraphe









 

Vos Réactions...


Sur le Forum...

29 décembre 2016
RECONNAITRE ET VALORISER LE TRAVAIL SOCIAL - Un Rapport et 23 Propositions
ces recommandations sont pertinentes.

8 décembre 2016
La maltraitance des personnes âgées vulnérables
Madame, Merci pour cette analyse précise dont j’ai hélas trop tard compris les mécanismes. En effet, je sors de mon silence avec une (...)

13 juin 2016
La maltraitance des personnes âgées vulnérables
la matraitance peut etre du aussi a l etat psychologique des enfants .Enfant depressif, narcissique desociabilise car eux meme sont a la (...)


13 février 2016
La place du social dans la santé
article à lire et à imprimer

7 décembre 2015
"Plume", la revue du CLICOSS 93
est ce possible de recevoir la revue du clicoss 93 du mercredi 07/01/2007 , ?je faisais partie de cet atelier ! merci ,si cela est possible (...)

2 novembre 2015
Définition du Travail Social
Le travail social se base essentiellement sur le sens de l’amour de l’outre ,le sens d ’altruisme , la justice sociale , le (...)


référence éducative [1]
journal et handicap
ETP ou passer son chemin?!
prepa concours
Besoin d'un Réseau de travailleur social su ...
Éducatrice Spécialisée en libéral
Urgent:offre d'emploi CDI+CDD 78 (meulan ,le ...
URGENT OFFRE EMPLOI CDD 95
Poste d'Auxiliaire de Puericulture et EJE en ...
CDD d'AS 6 mois Lyon
Postes d'éducateurs et éducatrices de rue ...
Un cadeau pour progresser dans ses écrits u ...
Poste avec vacances scolaires ou universitai ... [3]
Offre d'emploi ASS dans le Gers (CDI, temps ...
« Les enfants oubliés du Népal » ou com ...
Dernier document mis en ligne

Le baromètre 115 synthétise les demandes et réponses faites au numéro d’urgence au cours du mois de juillet 2016 dans les 45 départements étudiés et à Paris.

Droits de diffusion

Conformément à la législation sur la propriété intellectuelle, l'ensemble des documents publiés sur OASIS ne peuvent être reproduits sans autorisation. Hormis sur Internet, sont autorisées la reproduction et la diffusion non commerciales des articles du magazine, sous réserve de citation obligatoire des sources.
© OASIS - 1999/2015

| Se connecter | Plan du site | RSS 2.0 |  Contacts |