Un regard...
en 652 articles
et 367 signatures d'auteurs
sur l'essentiel de la presse du TRAVAIL SOCIAL

Partenaire « Presse » sur OASIS
Fondements théoriques - Questionnements éthiques - Pratiques professionnelles - Évolution des questions sociales - Un partage du quotidien, une ouverture sur l'avenir...







lundi 2 novembre 2009

A la CRAMIF : des « suicidĂ©s professionnels »

La CRAMIF, organisme de SĂ©curitĂ© Sociale de la branche maladie, n’a pas Ă  ce jour enregistrĂ© de suicide. En revanche, elle fabrique des « suicidĂ©s professionnels ». Le dernier en date : Me B., 59 ans, 35 ans de carrière dans l’Institution, 28 annĂ©es d’encadrement, bien notĂ©e par sa hiĂ©rarchie, licenciĂ©e !

A qui le tour ?

Le service social, milieu professionnel dans lequel Ă©volue ce cadre, subit une pression sociale très forte : restructurations, pression des rĂ©sultats, diminution drastique des moyens matĂ©riels, baisse des effectifs, mise en concurrence des salariĂ©s, dĂ©gradation des conditions de travail, prise en charge d’une clientèle de plus en plus fragilisĂ©e sur les plans sanitaires, Ă©conomiques et sociaux... Face Ă  tant de contraintes, le taux anormalement Ă©levĂ© de cancers dĂ©veloppĂ©s dans cette profession et dĂ©passant largement la moyenne nationale, n’apparaĂ®t pas surprenant.

C’est dans ce contexte que la direction de la CRAMIF choisit de durcir le ton et d’Ă©lever le niveau de pression sur ses salariĂ©s. Le cas de Me B. illustre parfaitement cette nouvelle tendance. Une faute mineure vient Ă  point nommĂ© servir de fondement Ă  la constitution, toute artificielle, d’un dossier Ă  charge, avec pour objectif Ă  peine dissimulĂ© de liquider un salariĂ©. L’avis du conseil de discipline rĂ©gional de la sĂ©curitĂ© sociale, rendu le 22 octobre 2009, est Ă©loquent : il se prononce, Ă  la majoritĂ© de ses membres : « Contre le licenciement pour faute grave, considĂ©rant la sanction disproportionnĂ©e par rapport aux faits reprochĂ©s ».

Comble de l’ironie : le service social de la CRAMIF a pour principale mission... Le maintien dans l’emploi !

Faudra-t-il attendre que surviennent, comme Ă  France TĂ©lĂ©com, des actes de dĂ©sespoirs extrĂŞmes pour que nos directions s’en Ă©meuvent et changent d’attitude ? Faudra-t-il, toujours, pour se faire entendre, envahir le bureau du Directeur GĂ©nĂ©ral, le sĂ©questrer, ou, comme ce fut le cas en avril 2009, qu’un salariĂ© entame une grève de la faim ?

UNSA Organismes sociaux CRAMIF





Chercher :   
Tous les mots  L'un ou l'autre
Dans l'Annuaire des sites
Sur le WEB






Noël des DALOs et des sans logis
2012. Aux urnes, Handicaps ou pas ! Oui, mais comment ?
Master situation de handicap et participation sociale
FNEJE : la rĂ©gression sociale est en route !
Les agents de l’action sociale et mĂ©dico-sociale du DĂ©partement des Bouches-du-RhĂ´ne, premiers acteurs de la dĂ©fense de la protection de l’enfance, laissĂ©s seuls Ă  leur combat !
Les Assistants sociaux Education Nationale du 92 se mobilisent
Suicide d’un adolescent Ă  l’EPM d’Orvault : l’Etat continue de tuer
Pour des Etats gĂ©nĂ©raux de l’enfance « alternatifs »
Situation des exilés Afghans
Les associations s’engagent pour préserver la formation par alternance.
Une Europe qui protège les services sociaux dans les états-membres excepté en France
ATTENTION, MINEURS, CATEGORIE DANGEREUSE !
Des vigiles dans les foyers ! Et pourquoi pas des foyers dans les commissariats ?
La CGT du Conseil GĂ©nĂ©ral de l’Essonne dĂ©fend le secret professionnel des travailleurs sociaux et les usagers
MalgrĂ© la pauvretĂ©, le pouvoir d’agir
A la CRAMIF : des « suicidĂ©s professionnels »
En 2007, la pauvretĂ© s’est aggravĂ©e
Grève au Conseil Général des Bouches du Rhône
Suppression du DĂ©fenseur des Enfants
Plan Jeunes - Un plan qui oublie les jeunes les plus précaires
La PJJ va-t-elle vers un suicide collectif ?
La suppression du DĂ©fenseur des enfants est une injure faite Ă  la protection de l’enfance
Suppréssion du Défenseur des enfants
Nouveau site de la FNEJE
Un fonds pour punir mais pas pour protéger
Appel Ă  la constitution de services sanitaires et sociaux de RĂ©sistance
L’ONES a dĂ©cidĂ© de rĂ©agir au sujet des documents de l’ONED
Samedi 02 mai - TRAVAIL & DEMOCRATIE - Premier Acte public
Les SSIG : un pas de plus vers la marchandisation du social ?
Pas de bĂ©bĂ©s Ă  la consigne : pĂ©tition nationale unitaire