Un regard...
en 652 articles
et 367 signatures d'auteurs
sur l'essentiel de la presse du TRAVAIL SOCIAL

Partenaire « Presse » sur OASIS
LE SOCIOGRAPHE - Recherches en travail social - Revue publiée par l'Institut Régional du Travail Social du Languedoc-Roussillon







dimanche 6 décembre 2009

ATTENTION, MINEURS, CATEGORIE DANGEREUSE !

Le mouvement MP4 s’associe aux organisations associatives et professionnelles qui réagissent à l’annonce des objectifs que le chef de l’Etat vient d’assigner à d’éventuels futurs Etats Généraux de la protection de l’enfance.

Le mouvement MP4 estime qu’il ne s’agit pas là d’un excès de parole ou d’un débordement inhabituels, mais bien de la mise en place d’une approche uniquement répressive de l’enfance en danger perçue comme une enfance dangereuse.

En mars 2007, quand paraissaient en mĂŞme temps la loi de protection de l’enfance et la loi de prĂ©vention de la dĂ©linquance, leurs porteurs politiques nous expliquaient que ces deux textes Ă©taient complĂ©mentaires, l’un centrĂ© sur le versant Ă©ducatif et l’autre sur le versant prĂ©ventif, sans exclure un encadrement renforcĂ© en cas de besoin. Depuis l’histoire politique est passĂ©e par lĂ  : les tenants du texte rĂ©pressif sont seuls au pouvoir, et ceux qui avaient portĂ© le texte dit Ă©ducatif sont restĂ©s sur le chemin.

Ajoutons à cela que la Droite au pouvoir a, une nouvelle fois, le besoin politique impérieux d’aller chercher des électeurs du côté de la Droite extrême en vue des élections régionales.

Le champ est donc libre pour des prises de positions punitives et rĂ©pressives en matière d’éducation et de prĂ©vention, au nom de la SĂ©curitĂ©. On cherche alors Ă  supprimer une DĂ©fenseure des enfants dans ses fonctions d’alerte et de critique, on rĂŞve de couvre-feux pour les mineurs dĂ©linquants, on rĂ©duit la protection de l’enfance Ă  la chasse aux dĂ©viants et aux supposĂ©s futurs dĂ©linquants en rĂ©duisant les travailleurs sociaux au « contrĂ´le et Ă  la surveillance des familles » comme vient de le dĂ©clarer le PrĂ©sident de la RĂ©publique, on met en place une police des familles.

Voici toute une société de l’ordre qui avance, fichiers de police et surveillance vidéo à l’appui.

Dans cette société de demain le travail social est réduit au mieux à un rôle de panseur des plaies, au pire à un rôle d’auxiliaire de police. Le rôle de l’Etat n’est plus alors celui de la difficile et permanente régulation du contrat social avec un exercice contrôlé, accepté et légitime de la contrainte, mais devient peu à peu celui d’un organe de contrôle et d’intervention visant à imposer une normalité qui fait du pauvre et de ses enfants autant de déviants, et de ces déviants autant d’individus dangereux.

Voir en ligne : http://www.mp4-champsocial.org





Chercher :   
Tous les mots  L'un ou l'autre
Dans l'Annuaire des sites
Sur le WEB






Noël des DALOs et des sans logis
2012. Aux urnes, Handicaps ou pas ! Oui, mais comment ?
Master situation de handicap et participation sociale
FNEJE : la rĂ©gression sociale est en route !
Les agents de l’action sociale et mĂ©dico-sociale du DĂ©partement des Bouches-du-RhĂ´ne, premiers acteurs de la dĂ©fense de la protection de l’enfance, laissĂ©s seuls Ă  leur combat !
Les Assistants sociaux Education Nationale du 92 se mobilisent
Suicide d’un adolescent Ă  l’EPM d’Orvault : l’Etat continue de tuer
Pour des Etats gĂ©nĂ©raux de l’enfance « alternatifs »
Situation des exilés Afghans
Les associations s’engagent pour préserver la formation par alternance.
Une Europe qui protège les services sociaux dans les états-membres excepté en France
ATTENTION, MINEURS, CATEGORIE DANGEREUSE !
Des vigiles dans les foyers ! Et pourquoi pas des foyers dans les commissariats ?
La CGT du Conseil GĂ©nĂ©ral de l’Essonne dĂ©fend le secret professionnel des travailleurs sociaux et les usagers
MalgrĂ© la pauvretĂ©, le pouvoir d’agir
A la CRAMIF : des « suicidĂ©s professionnels »
En 2007, la pauvretĂ© s’est aggravĂ©e
Grève au Conseil Général des Bouches du Rhône
Suppression du DĂ©fenseur des Enfants
Plan Jeunes - Un plan qui oublie les jeunes les plus précaires
La PJJ va-t-elle vers un suicide collectif ?
La suppression du DĂ©fenseur des enfants est une injure faite Ă  la protection de l’enfance
Suppréssion du Défenseur des enfants
Nouveau site de la FNEJE
Un fonds pour punir mais pas pour protéger
Appel Ă  la constitution de services sanitaires et sociaux de RĂ©sistance
L’ONES a dĂ©cidĂ© de rĂ©agir au sujet des documents de l’ONED
Samedi 02 mai - TRAVAIL & DEMOCRATIE - Premier Acte public
Les SSIG : un pas de plus vers la marchandisation du social ?
Pas de bĂ©bĂ©s Ă  la consigne : pĂ©tition nationale unitaire