Un regard...
en 652 articles
et 367 signatures d'auteurs
sur l'essentiel de la presse du TRAVAIL SOCIAL

Partenaire « Presse » sur OASIS
Fondements théoriques - Questionnements éthiques - Pratiques professionnelles - Évolution des questions sociales - Un partage du quotidien, une ouverture sur l'avenir...







vendredi 19 février 2010

Pour des Etats gĂ©nĂ©raux de l’enfance « alternatifs »

Voici donc lancĂ©s les « Etats GĂ©nĂ©raux de l’Enfance 2010 ».

La première réunion, sur invitation du cabinet de N. Morano, a lieu le 16 février.

Cinq ateliers les structurent :

- AmĂ©liorer la transmission d’informations relatives aux enfants en danger ou en risque entre les acteurs de la protection de l’enfance.
- Le bon positionnement du travail social. Territoires, mises en rĂ©seaux.
- PrĂ©vention et soutien Ă  la parentalitĂ©
- Prise en compte des situations de prĂ©caritĂ©.
- AmĂ©liorer la prĂ©vention des risques liĂ©s Ă  la pratique des jeux dangereux.

On sait que l’ANAS, le SNPMI et l’ONES ont dĂ©clinĂ© l’invitation par refus d’ĂŞtre pris dans une machinerie renforçant la police des familles. Ils l’ont Ă©crit Ă  N. Morano le 10 fĂ©vrier.

L’idĂ©e d’Etats GĂ©nĂ©raux est pourtant belle ; mais pas pour en faire un prĂ©texte Ă  renforcer le contrĂ´le des personnes et l’instrumentalisation du social.

Des Ă©changes et partages de rĂ©flexions entre le mouvement MP4, des professionnels engagĂ©s dans les associations du secteur et des animateurs du mouvement « Â¨Pas de zĂ©ro de conduite » montrent l’envie et la possibilitĂ© d’organiser des « Contre Etats GĂ©nĂ©raux », des « Etats gĂ©nĂ©reux » comme le dit Pas de zĂ©ro de conduite. Ils pourraient se faire sans invitations sĂ©lectives, et pourraient ĂŞtre centrĂ©s sur les analyses et combats que nous partageons : soutien aux personnes, attention portĂ©e aux conditions de vie, nĂ©cessitĂ© d’une attention Ă  la prĂ©vention primaire, valorisation de pratiques existantes non spectaculaires...

Le mouvement MP4 propose de réfléchir tous ensemble à un projet fédérateur de ce type.

A MP4, ce dossier est suivi par François Chobeaux (CEMEA) au titre des questions « Enfance-Jeunesse ». francois.chobeaux@cemea.asso.fr

Voir en ligne : http://www.mp4-champsocial.org





Chercher :   
Tous les mots  L'un ou l'autre
Dans l'Annuaire des sites
Sur le WEB






Noël des DALOs et des sans logis
2012. Aux urnes, Handicaps ou pas ! Oui, mais comment ?
Master situation de handicap et participation sociale
FNEJE : la rĂ©gression sociale est en route !
Les agents de l’action sociale et mĂ©dico-sociale du DĂ©partement des Bouches-du-RhĂ´ne, premiers acteurs de la dĂ©fense de la protection de l’enfance, laissĂ©s seuls Ă  leur combat !
Les Assistants sociaux Education Nationale du 92 se mobilisent
Suicide d’un adolescent Ă  l’EPM d’Orvault : l’Etat continue de tuer
Pour des Etats gĂ©nĂ©raux de l’enfance « alternatifs »
Situation des exilés Afghans
Les associations s’engagent pour préserver la formation par alternance.
Une Europe qui protège les services sociaux dans les états-membres excepté en France
ATTENTION, MINEURS, CATEGORIE DANGEREUSE !
Des vigiles dans les foyers ! Et pourquoi pas des foyers dans les commissariats ?
La CGT du Conseil GĂ©nĂ©ral de l’Essonne dĂ©fend le secret professionnel des travailleurs sociaux et les usagers
MalgrĂ© la pauvretĂ©, le pouvoir d’agir
A la CRAMIF : des « suicidĂ©s professionnels »
En 2007, la pauvretĂ© s’est aggravĂ©e
Grève au Conseil Général des Bouches du Rhône
Suppression du DĂ©fenseur des Enfants
Plan Jeunes - Un plan qui oublie les jeunes les plus précaires
La PJJ va-t-elle vers un suicide collectif ?
La suppression du DĂ©fenseur des enfants est une injure faite Ă  la protection de l’enfance
Suppréssion du Défenseur des enfants
Nouveau site de la FNEJE
Un fonds pour punir mais pas pour protéger
Appel Ă  la constitution de services sanitaires et sociaux de RĂ©sistance
L’ONES a dĂ©cidĂ© de rĂ©agir au sujet des documents de l’ONED
Samedi 02 mai - TRAVAIL & DEMOCRATIE - Premier Acte public
Les SSIG : un pas de plus vers la marchandisation du social ?
Pas de bĂ©bĂ©s Ă  la consigne : pĂ©tition nationale unitaire