Un regard...
en 652 articles
et 367 signatures d'auteurs
sur l'essentiel de la presse du TRAVAIL SOCIAL

Partenaire « Presse » sur OASIS
Fondements théoriques - Questionnements éthiques - Pratiques professionnelles - Évolution des questions sociales - Un partage du quotidien, une ouverture sur l'avenir...







mercredi 3 décembre 2008

Rapport Varinard : Pour en finir avec l’Ă©ducation !

CommuniquĂ© - Ce mercredi 3 dĂ©cembre, la commission Varinard a rendu Ă  Rachida Dati son rapport, lequel prĂ©conise 70 mesures pour rĂ©former la justice des mineurs. Ce rapport commandĂ© par la garde des sceaux au printemps dernier est sans surprise au regard des politiques menĂ©es depuis plusieurs annĂ©es. Les lois Perben de 2002 et 2004, les rĂ©centes lois sur « la prĂ©vention de la dĂ©linquance » et sur la rĂ©cidive dont la principale mesure est la mise en place des peines planchers, ainsi que les multiples dĂ©clarations mensongères de Madame Dati ne pouvaient qu’aboutir Ă  des prĂ©conisations rĂ©actionnaires.

L’ordonnance du 2 fĂ©vrier 1945 relative Ă  l’enfance dĂ©linquante Ă©tait loin d’ĂŞtre rĂ©volutionnaire. Mais elle avait au moins le mĂ©rite - dans un contexte d’après guerre - d’affirmer la primautĂ© de l’Ă©ducatif sur le rĂ©pressif.

La commission Ă©voquĂ©e plus haut, dans une soi disant « volontĂ© de clartĂ©, de cohĂ©rence et d’innovation » prĂ©conise de supprimer la rĂ©fĂ©rence Ă  l’enfance et la juridiction spĂ©cialisĂ©e (Tribunal pour enfants) qui l’accompagne. Il faudrait dĂ©sormais parler de mineurs dĂ©linquants pour lesquels serait Ă©laborĂ© un code de justice pĂ©nale spĂ©cifique. Les jeunes de moins de 18 ans ne sont donc plus que des mineurs dĂ©linquants ou criminels qu’il faut ’’rĂ©Ă©duquer’’ par des sanctions pĂ©nales et ce dès le plus jeune âge.

En effet, en s’appuyant sur l’expertise de professionnels ayant acceptĂ© de collaborer, la commission propose l’abaissement de la majoritĂ© pĂ©nale Ă  12 ans, âge auquel on pourrait dĂ©sormais incarcĂ©rer un jeune en matière criminelle. Elle rĂ©affirme aussi la fin de la prise en compte de la minoritĂ© pour les jeunes de plus de 16 ans. En matière d’innovation, des jeunes pourront ainsi exĂ©cuter des peines de prison durant les week-ends pendant quatre semaines consĂ©cutives. Un bon moyen de leur faire aimer l’Ă©cole...

L’objectif de ce rapport est donc, une fois de plus, de stigmatiser une jeunesse en difficultĂ© et de culpabiliser les parents en les sanctionnant lorsque les acteurs de la justice considèrent qu’ils ne sont pas assez prĂ©sents. A aucun moment les membres de la commission ne font de liens avec les difficultĂ©s Ă©conomiques et sociales rencontrĂ©es par les familles alors que dans le mĂŞme temps, ces dernières sont obligĂ©es de travailler davantage pour arriver Ă  survivre. C’est un pas de plus vers l’enfermement de la jeunesse. Seul un rĂ©el rapport de force, construit par les professionnels et les personnes directement concernĂ©es par la mise en pratique de ces politiques, permettra de faire reculer l’Etat dans ses attaques rĂ©pĂ©tĂ©es envers la jeunesse.

Le secrétariat fédéral
Paris le 3 décembre 2008

Fédération CNT des travailleurs de la santé, du social et des collectivités territoriales

Voir en ligne : http://www.cnt-f.org/sante-social.rp





Chercher :   
Tous les mots  L'un ou l'autre
Dans l'Annuaire des sites
Sur le WEB






Noël des DALOs et des sans logis
2012. Aux urnes, Handicaps ou pas ! Oui, mais comment ?
Master situation de handicap et participation sociale
FNEJE : la rĂ©gression sociale est en route !
Les agents de l’action sociale et mĂ©dico-sociale du DĂ©partement des Bouches-du-RhĂ´ne, premiers acteurs de la dĂ©fense de la protection de l’enfance, laissĂ©s seuls Ă  leur combat !
Les Assistants sociaux Education Nationale du 92 se mobilisent
Suicide d’un adolescent Ă  l’EPM d’Orvault : l’Etat continue de tuer
Pour des Etats gĂ©nĂ©raux de l’enfance « alternatifs »
Situation des exilés Afghans
Les associations s’engagent pour préserver la formation par alternance.
Une Europe qui protège les services sociaux dans les états-membres excepté en France
ATTENTION, MINEURS, CATEGORIE DANGEREUSE !
Des vigiles dans les foyers ! Et pourquoi pas des foyers dans les commissariats ?
La CGT du Conseil GĂ©nĂ©ral de l’Essonne dĂ©fend le secret professionnel des travailleurs sociaux et les usagers
MalgrĂ© la pauvretĂ©, le pouvoir d’agir
A la CRAMIF : des « suicidĂ©s professionnels »
En 2007, la pauvretĂ© s’est aggravĂ©e
Grève au Conseil Général des Bouches du Rhône
Suppression du DĂ©fenseur des Enfants
Plan Jeunes - Un plan qui oublie les jeunes les plus précaires
La PJJ va-t-elle vers un suicide collectif ?
La suppression du DĂ©fenseur des enfants est une injure faite Ă  la protection de l’enfance
Suppréssion du Défenseur des enfants
Nouveau site de la FNEJE
Un fonds pour punir mais pas pour protéger
Appel Ă  la constitution de services sanitaires et sociaux de RĂ©sistance
L’ONES a dĂ©cidĂ© de rĂ©agir au sujet des documents de l’ONED
Samedi 02 mai - TRAVAIL & DEMOCRATIE - Premier Acte public
Les SSIG : un pas de plus vers la marchandisation du social ?
Pas de bĂ©bĂ©s Ă  la consigne : pĂ©tition nationale unitaire