Un regard...
en 653 articles
et 370 signatures d'auteurs
sur l'essentiel de la presse du TRAVAIL SOCIAL









dimanche 28 septembre 2014
C’est la rentrée !
par Jean-Luc Rongé



En ouverture du numéro de septembre, un juge aux affaires familiales, Marc Juston, tente de démontrer comment le lien entre la justice et le travail social est nécessaire quand il s’agit de résoudre le contentieux qui se présente à elle. Ces « deux mondes qui semblent s’ignorer » doivent travailler ensemble et se prêter une nécessaire écoute réciproque. Une lecture essentielle quand on sait qu’un enfant sur trois vit avec une famille séparée et que 13% d’entre eux ne voient jamais l’autre parent.

L’Aide sociale à l’enfance doit faire face à la précarité avec une hausse des enfants accueillis de l’ordre de 9% entre 2009 et 2012… et des moyens des collectivités locales qui ne suivent pas alors que les dépenses brutes ont grimpé de 11,3% entre 2008 et 2012, selon la DREES, sachant que trois quarts des dépenses d’aide sociale à l’enfance sont dédiées aux placements en établissement ou en famille d’accueil.

On pourra également évoquer les emprunts dits « toxiques » que nombre de départements ont contractés, qui, après la crise bancaire de 2008, ont généré des taux d’intérêt que l’on pourrait qualifier d’usuraire, de l’ordre de 30 % à 40 %, qu’il est très difficile de renégocier.

Trois des banques les plus impliquées dans ce scandale ont été sauvées par les États parmi lesquelles la franco-belge Dexia. Et l’État a dû récemment se sauver lui-même en adoptant une législation qui a pour effet d’annuler la décision du Tribunal de grande instance de Nanterre qui avait revu à la baisse les taux d’intérêts de trois prêts que le Conseil général de Seine-Saint-Denis avait contractés auprès de Dexia.

Et les dotations aux collectivités locales pour l’action sociale n’augmentent pas, et, last but not least, le fameux « Fonds pour la protection de l’enfance » prévu par la loi du 5 mars 2007 n’est plus abondé.

Qui en subit les conséquences ? Les familles et leurs gosses, malgré les efforts des départements pour maintenir ces « filets de sécurité » contre la pauvreté que sont les budgets de l’action sociale (aide sociale aux personnes âgées, handicapées, á l’enfance, RMI…).

Qui en subit particulièrement les effets ? Ceux que l’on peut qualifier les plus « marginaux », comme Laurent OTT le décrivait dans une précédente édition (« Déconstruire l’Aide sociale à l’enfance : la pensée des travailleurs sociaux, à la rude épreuve des enfants roms », JDJ n° 335, mai 2014, pp. 12 et s.). L’auteur montrait comment le traitement des enfants de cette population préfigurait une régression dans l’aide aux populations précaires.

Autre « variable d’ajustement », les mineurs isolés étrangers (MIE) auxquels nous consacrons la première partie d’un long article sur les discriminations dont ils sont l’objet. À l’heure où nous demeurons dans l’attente de la publication du rapport des trois inspections (IGAS, IGSJ, IGA)… prévue pour le mois d’avril, il était nécessaire de relever les discriminations, non seulement dans le volet social, mais également à tous les niveaux, qu’il s’agisse du droit à la liberté, à l’accès à la justice, à la santé, à l’éducation…

Récemment la Commission nationale consultative des droits de l’Homme (CHCDH) a émis un avis ravageur sur le traitement des MIE, dont nous publions les recommandations. Nous publierons dans le prochain numéro la décision du Défenseur des droits, très sévère à l’égard de la façon dont l’ASE de Paris et France Terre d’Asile ont pris en charge l’accueil de ceux qui se présentaient pour solliciter une aide.

La bienveillance dans l’action sociale n’a pas disparu pour autant. Sarah ASSAF, assistante de service social à Paris, nous fait part de son expérience de travail de terrain qui nécessite certaines compétences, dès lors que l’on doit rencontrer les difficultés de familles étrangères qui ne maîtrisent guère la langue française et portent en elles une culture que les services sociaux n’appréhendent pas toujours avec circonspection. Elle y explique notamment comment la médiation transculturelle permet de mieux évaluer les « compétences parentales ».

Discriminations, toujours : le sport, ou comment la Fédération française de football, qui exerce une mission de service public (mais oui !) s’assied sur les recommandations l’enjoignant de lever les obstacles empêchant des enfants étrangers résidant en France de s’inscrire dans les clubs. Une décision du Défenseur des droit qui siffle la faute ne fait pas changer d’un iota la réglementation et les ministres des sports qui se succèdent au poste brillent par le manque d’efficacité de la tutelle qu’ils sont en droit d’exercer. La Ligue des droits de l’Homme, qui suit le dossier de près depuis plusieurs années, fait le rapport des reculades.

La jurisprudence réserve toujours des surprises. Nous publions trois décisions significatives.

L’une concerne la condamnation de la France par la Cour européenne des droits de l’Homme dans deux affaires qui concernent le refus d’accorder le moindre effet à la filiation de l’enfant conçu par le recours à la gestation pour autrui (GPA), prohibée pour des raisons que la Cour comprend très bien, mais qu’elle met en balance avec le droit à l’identité de l’enfant, aucunement responsable des stratagèmes des parents qui l’élèvent. Michel Huyette, dans son commentaire fait la part des deux droits légitimes qui se confrontent.

Un autre décision stupéfiante de la Cour d’appel de Paris – on finira par en être coutumier – concerne une exclusion disciplinaire de l’assistance éducative, d’un MIE, bien évidemment. À lire, avec notre commentaire, pour en sortir abasourdi.

La Cour administrative d’appel de Paris, quant à elle, renvoie le préfet à la lecture de la circulaire qui réclame la bienveillance dans l’examen de la demande de séjour d’une famille dont les enfants sont scolarisés.

Bonne lecture !

Post-Scriptum

Rendez-vous sur notre site www.droitdesjeunes.com où vous trouverez les éditoriaux, les sommaires et les quelques pages de « Brèves » depuis le numéro 200 (décembre 2000), ainsi que les informations utiles pour vous abonner.

Nous rendons nos archives progressivement accessibles grâce à Cairn.info. Vous pouvez d’ores et déjà consulter celles de 2011 à nos jours en vous rendant à l’adresse suivante : http://www.cairn.info/revue-journal-du-droit-des-jeunes.htm. L’accès en est toutefois payant, pour une raison élémentaire tenant à la pérennité de notre revue.










Démarche de consensus sur les interventions de protection de l'enfance à domicile
Prochaine journée d'étude de l'ONPE
27ème conférence des services sociaux européens
 



Scolarisation précoce des enfants de 2 ans
Les crèches à vocation d'insertion professionnelle (AVIP)
Protocole d'accord pour l'éveil artistique et culturel des jeunes enfants
 



Femmes battues : on ne touche toujours pas au coeur !
Chronique d’été 8 : Les droits de l’enfant 30 ans après la CIDE
Chroniques d’été 7 sur la protection de l’enfance : combattre les violences familiales
 



Triste bilan de dix-huit années de « guerre contre le terrorisme »
Édouard Drumont, Éric Zemmour et la délinquance de la pensée
Les Gilets jaunes et les exigences de la représentation politique
 



# Dans la même RUBRIQUE
9 Articles

Qui sont ces adolescents ?
Une Politique de l’Enfance
Le cinéma dans tous ses états !
L’adolescence une problématique psychosociale ?
Les adolescents ne sont pas ceux que vous croyez
Les conduites à risque des jeunes
Persiflage et grincements de dents
Quelques figures cachées de la monstruosité
« On tuera tous les affreux ! »


# Du même AUTEUR
7 Articles

Justice pénale des enfants ?
Mineurs isolés étrangers dans un lieu d’hébergement tenu par des Thénardier
Venus de l’Est
Le département, la commune et la prévention
Qui protège-t-on ?
Les aides financières en question
Une pratique silencieuse : « la déscolarisation douce »


Retrouvez également

Le JOURNAL DU DROIT DES JEUNES - Revue d’Action Juridique et Sociale




Les derniers numéros mis en ligne :
Numéro 2017/8 - -
Page 5 à 13 : Bruggeman - | Page 14 à 19 : Neirinck - | Page 20 à 25 : Lafore - | Page 26 à 28 : Magne - | Page 29 à 36 : Bellon - | Page 37 à 45 : Doumeng - | Page 46 à 58 : Pousson-Petit - | Page 59 à 62 : Cascales - | Page 63 à 74 : Neirinck - | Page 75 à 80 : Crémière - | Page 81 à 82 : Cornière - | Page 83 à 84 : - | Page 85 : - | Page 86 à 88 : Duquesne - | Page 89 : Cornière - | Page 90 : - | Page 91 à 93 : de critique sociale - | Page 94 : Dulieu - | Page 95 à 97 : en travail social - | Page 98 : | Page 99 à 101 : Rongé - | Page 102 à 104 : Daadouch, Puech - | Page 105 à 106 : | Page 107 à 110 : | Page 111 à 112 : Parent - | Page 113 à 115 : Rigaut - | Page 116 à 118 : | Page 119 à 120 : Cornière - | Page 121 à 122 : Cornière - | Page 123 à 126 : Duquesne - | Page 127 : Davoudian - | Page 128 à 129 : Touhami, Maslanka - | Page 130 à 131 : Bouchaara - | Page 132 à 133 : Cornière - | Page 134 à 135 : Bricaud, Thibaudeau - | Page 136 à 145 : Rongé - | Page 146 à 152 : Bailleul - | Page 153 à 156 : - | Page 157 à 189 : - | Page 189 à 191 : - .
 

Numéro 2017/4 - -
Page 4 à 5 : Cornière - | Page 6 : Cornière - | Page 7 à 17 : Pottier - | Page 18 à 19 : - | Page 20 à 22 : Rosenczveig - | Page 23 : Bruel - | Page 24 à 25 : Belorgey - | Page 25 à 26 : Cornière - | Page 26 à 27 : Cornière - | Page 28 à 29 : Cornière - | Page 30 à 31 : Minart - | Page 32 à 34 : Bazzana - | Page 35 : Chazy - | Page 36 à 37 : - | Page 38 à 41 : - | Page 42 à 45 : Pretceille - | Page 46 à 47 : Bernard - | Page 48 à 54 : Anastassi - | Page 55 à 56 : Speckin - | Page 57 à 66 : Dubois - | Page 67 à 69 : Bellone - | Page 70 à 71 : Bellone - | Page 72 à 74 : Rongé - | Page 75 à 80 : Baranger, Bonelli, Pichaud - | Page 81 à 82 : Daadouch - | Page 83 à 88 : - | Page 89 à 90 : - | Page 91 : - | Page 94 à 97 : - | Page 98 à 103 : - | Page 104 à 107 : Cornière - | Page 108 à 109 : - | Page 110 : - | Page 111 à 121 : Moro, Brison - | Page 122 à 126 : - .
 

Numéro 2017/6 - -
Page 7 à 9 : Minette - | Page 10 à 13 : - | Page 14 à 15 : Cornière - | Page 16 : Cornière - | Page 17 à 23 : Bernardot - | Page 24 à 27 : Chalier - | Page 28 à 32 : Vieitez - | Page 33 : Vieitez - | Page 34 à 38 : - | Page 39 à 44 : Daadouch - | Page 45 à 49 : Cugola - | Page 50 à 51 : Rohrbach, Luisier - | Page 52 à 53 : Bellone - | Page 54 à 60 : - | Page 61 à 71 : - | Page 72 à 74 : Rosenczveig - | Page 75 à 82 : Filippi - | Page 83 à 90 : - | Page 91 à 104 : - | Page 105 à 109 : - | Page 109 à 112 : - | Page 113 à 121 : - .
 

Numéro 2017/3 - -
Page 7 à 15 : Rongé - | Page 16 à 56 : - | Page 57 à 62 : - .
 

Numéro 2017/1 - -
Page 15 à 17 : Rongé - | Page 18 à 29 : Daadouch, Verdier - | Page 30 à 32 : Verdier - | Page 33 à 42 : Grille, Dignac - | Page 43 à 51 : - | Page 52 : Cornière - | Page 53 à 63 : Bouziane-Laroussi, Jacquat - | Page 64 à 65 : Ott - | Page 66 à 67 : Ott - | Page 68 à 72 : Ott - | Page 73 à 76 : Huyette - | Page 77 à 84 : - | Page 85 à 87 : - | Page 88 à 96 : - | Page 97 à 102 : - | Page 103 à 105 : - | Page 105 à 110 : - | Page 110 à 114 : - | Page 115 à 127 : - .
 



# A voir sur le WEB
3 Références

Réforme de la protection de l’enfance
 

Education nationale
 

ONPE
 



Une Réaction, un Commentaire...?


  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)









 

Vos Réactions...


Sur le Forum...

2 mai 2019
Définition du Travail Social
L’amour de l’autre, c’est du christianisme. L’amour de l’outre, c’est de l’alcoolisme. Le travail social vise seulement à l’accueil inconditionnel, et (...)

5 avril 2019
Un médiateur des personnes en situation de handicap
Bonjour Je recherche les coordonnées du médiateur du handicap dans les Alpes Maritimes

23 mars 2019
« J’ai assisté un élève en conseil de discipline »
Un éléve exclu par conseil de discipline peut-il revenir des son établissement avec sa famille. Pour voir l’assistante sociale. Le chef (...)


23 mars 2019
« J’ai assisté un élève en conseil de discipline »
Suite une bagare aux abords de l’établissement, l’un des eleves a sortit un couteau. Voyant la tournure des choses il le jette par terre. L’ autre (...)

15 mars 2019
Avis du CSTS relatif au fonctionnement des commissions et instances chargées d’étudier les situations individuelles
Qu’en est-il des rapports pour la ccapex, la personne expulsée ne se présente pas au rendez-vous, on me demande de rédiger les éléments connus de la (...)

23 février 2019
La maltraitance des personnes âgées vulnérables
Etant une victime d’une escroquerie financière et d’abus de confiance sur le site FC MINAGE je leur ai donné 30300 et je devais récuperer soit disant (...)


Recherche de stagiaire
candidature pose de coordinatrice micro-crè ...
responsabilité professionnelle protection d ...
Besoin d’aide [2]
Recherche un stage AS
Urgent - postes à pourvoir au CHU de Bordea ...
OFFRE DE STAGE AUX ETUDIANTS ÉDUCATEURS SP ...
une équipe pour sortir les personnes âgée ...
poste Assistant social psychiatrie paris 12
recherche documentation [3]
Stage conseillère en économie sociale et f ...
Educ en prévention spécialisée [1]
Poste assistante sociale nice CDD
Pti coup de ras llbol
hierarchie assistante sociale/service hospit ...
Dernier document mis en ligne

Programme des Journées du M.A.I.S. Tarifs - Repas - Hébergements Bulletin d’inscription

Droits de diffusion

Conformément à la législation sur la propriété intellectuelle, l'ensemble des documents publiés sur OASIS ne peuvent être reproduits sans autorisation. Hormis sur Internet, sont autorisées la reproduction et la diffusion non commerciales des articles du magazine, sous réserve de citation obligatoire des sources.
© OASIS - 1999/2019

| Se connecter | Plan du site | RSS 2.0 |  Contacts |