Un regard...
en 647 articles
et 363 signatures d'auteurs
sur l'essentiel de la presse du TRAVAIL SOCIAL

Partenaire « Presse » sur OASIS
LIEN SOCIAL - Le Forum social du jeudi








vendredi 18 mars 2005
La recherche en travail social
par Joël PLANTET


Dans le cadre d’une journée de valorisation des premiers mémoires produits, l’aînée des promotions du DEA « Travail social, action sociale et société » a présenté en février ses travaux au Cnam de Paris. Qui sont ces « étudiants » et quels sujets traitent-ils ?


À la chaire Travail social du Conservatoire national des arts et métiers (Cnam) [1] parisien, créée en 2001 et dirigée par Brigitte Bouquet, l’année 2002 - 2003 a vu une (première) promotion se dénommer « Robert Castel », celle de l’année dernière « Serge Paugam » et celle de cette année « François Dubet ». Sur 1120 demandes de renseignements initiales, 184 candidatures ont, au final, été effectivement déposées, dont 106 ont été retenues pour voir arriver en réalité... 85 étudiants. Les femmes y sont nettement majoritaires (plus de six sur dix) ; géographiquement, une bonne moitié (55,6 %) des participants est issue de la région parisienne et limitrophe ; l’âge moyen est de 40,4 ans.
Ils présentent, pour une large majorité (40,7 %), un profil professionnel de praticiens de terrain : éducateurs en premier lieu, puis assistants de service social, et animateurs. Les autres sont directeurs (16 %), cadres intermédiaires (11,8 %), formateurs (12 %, bien en deçà de ce qu’avait imaginé la chaire), consultants (5,1 %), « autres » (chargés de mission, conseillers techniques, chefs de projet) ou même sans emploi (6,2 %). Si leur diplôme de base est hors champ du travail social pour un peu plus de 13 % d’entre eux, ils sont 85,7 % à en détenir un ou plusieurs du secteur : diplômes professionnels supérieurs (DSTS, DHEPS ou CAFDÈS) pour un bon tiers d’entre eux, diplômes universitaires (maîtrise, DESS, autre DEA) pour la plupart, voire diplômes du Cnam ou de Sciences Po... À noter que les maîtrises le plus souvent obtenues sont celles des sciences de l’éducation, suivies de près par la socio, la philo et... l’histoire, traduisant ainsi l’appétit des travailleurs sociaux pour ces matières.
La cartographie des sujets traités par la promo Robert Castel peut se subdiviser : sur une trentaine de mémoires, une douzaine a parlé d’identité professionnelle, de problèmes sociaux, de « populations invisibilisées par les politiques sociales ». Mais visiblement, « le poids de la posture réflexive fait le charme des travailleurs sociaux », sourit Léa Lima, chargée d’enseignement et de recherche, présentant une vue d’ensemble des travaux. Un trop-plein de terrain expliquerait-il cette position, au final plus philosophique qu’empirique ? Ou s’agit-il d’une sorte de fascination pour le concept ? Le fait est que plusieurs concepts - tels la laïcité, l’opposabilité, le travail... - ont été particulièrement développés. Par ailleurs, l’ensemble des travaux est marqué par une forte emprise de l’actualité législative et institutionnelle (évaluation de la qualité, droit des usagers...) et par l’analyse de l’action publique (débat autour des politiques sociales, du RMI, d’un revenu minimum jeunesse, etc.).

Le cuisinier et l’ethnologue

Inscrite dans la formation des deux promotions en cours, cette journée a vu des échanges actifs entre « sortants » et étudiants des années suivantes sur cette expérience d’apprentis-chercheurs. Car il est nécessaire de se départir de certaines habitudes : en face d’une bestiole inconnue, un cuisinier et un ethnologue n’auront probablement pas le même comportement, le même intérêt, illustre Patrick Cottin, présentant, sous la direction de Michel Chauvière, son mémoire DEA sur l’opposabilité en travail social - possible contrepoint aux politiques publiques néolibérales ? En effet, il convient impérativement d’adopter une attitude d’ouverture à la recherche. Les autres sortants ont, eux, creusé des questions ayant trait à l’évaluation, au travail, à l’insertion, à l’évaluation, au développement social local ou au travail en réseau.
« Nouvelle question sociale » corollaire au développement du néolibéralisme, réorganisation des politiques publiques, transformations de la société : la chaire de travail social, par son activité d’enseignement et de recherche, entend « contribuer à l’analyse des situations sociales, de plus en plus complexes, auxquelles sont confrontés les intervenants sociaux, ainsi qu’à leur formation et leur qualification ». En 160 heures (le tarif en était de 141 € individuel, ou 1000 € employeur), le DEA Travail social, action sociale et société est une formation pluridisciplinaire. Ce diplôme de 3ème cycle s’adresse donc aux étudiants déjà titulaires d’une maîtrise ou d’un DSTS (considérés donc comme bac + 5), et peut déboucher sur des fonctions de recherche ou de conseil. Pour répondre au nouveau cadre universitaire, il se métamorphose actuellement en master de recherche. Par ailleurs, à l’initiative de la même chaire, un bachelor « responsable de projets collectifs en insertion » vient de se mettre en place à destination des bac + 2 et des personnes justifiant d’une expérience professionnelle de trois ans et ayant validé leurs acquis. Trois options sont possibles : insertion professionnelle, insertion par la formation, ou par la culture.

Post-Scriptum

Texte paru dans LIEN SOCIAL n° 745 du 17 mars 2005










L'EHESP soutient la construction de programmes de formation nationaux pour les professionnels de santé publique du Vietnam
Le SNIIRAM pour la recherche en santé – 26 et 27 juin 2017
[Europubhealth] 40 étudiants de 22 nationalités et 3 professeurs invités internationaux à l'EHESP
 



Fiche 1 : plan de formation - mise à jour mars 2016
Fiche 3 : période de professionnalisation - mise à jour mars 2016
Fiche 20 - Le Compte Personnel de Formation (CPF) - mise à jour mars 2016
 



Groupe de travail sur les questions migratoires
"Enquêter ou intervenir", conférence avec Gilles MONCEAU
ICM France/Argentine : premier voyage exploratoire
 



# Dans la même RUBRIQUE
8 Articles

Les mémoires de recherche, révélateurs du questionnement professionnel sur les effets des lois, les problèmes sociaux et les pratiques
Prévention de la délinquance et des « conduites à risque »
Les innovations pédagogiques dans les instituts de formation des travailleurs sociaux
VAE : faux-semblants ou vraies qualifications ?
Crise à l’IRTS-Paris
La fonction de « Formateur - Terrain »
« Produire son oeuvre, le moment de la thèse »
La VAE ou l’urgence à ne pas se presser


# Du même AUTEUR
15 Articles

Légion d’honneur pour Martine Trapon
Salut, Victor !
Le travail social bouge encore
La politique de la ville au point mort
L’enfant et la séparation parentale
Les valeurs du travail social menacées
Sectes et travail social, la vigilance s’impose
Vers la pénalisation croissante du travail social ?
La pauvreté, un enjeu politique
Cacher la misère des Roms
Police et habitants : des relations à améliorer
L’intégration des étrangers, enjeu électoral majeur
Les politiques face à l’enjeu des banlieues
Le droit de vote des étrangers est inéluctable
Quelle prévention pour quelle délinquance ?


# A voir sur le WEB
6 Références

ETSUP - Ecole Supérieure de Travail Social
 

Unifaf - Dispositifs de formation
 

EHESP
 

Le CNAM
 

UNAFORIS
 

Le Sociographe
 


# Documents JOINTS
A cette RUBRIQUE

La coopération entre les établissements de formation préparant aux diplômes de travail social et les universités
 



info notes

[1] Chaire du travail social - Cnam - Case 256 - 292, rue Saint-Martin - 75141 Paris cedex 03. Tél. 01 40 27 83 03.




Une Réaction, un Commentaire...?


  • info creation paragraphe









 

Vos Réactions...


Sur le Forum...

29 décembre 2016
RECONNAITRE ET VALORISER LE TRAVAIL SOCIAL - Un Rapport et 23 Propositions
ces recommandations sont pertinentes.

8 décembre 2016
La maltraitance des personnes âgées vulnérables
Madame, Merci pour cette analyse précise dont j’ai hélas trop tard compris les mécanismes. En effet, je sors de mon silence avec une (...)

13 juin 2016
La maltraitance des personnes âgées vulnérables
la matraitance peut etre du aussi a l etat psychologique des enfants .Enfant depressif, narcissique desociabilise car eux meme sont a la (...)


13 février 2016
La place du social dans la santé
article à lire et à imprimer

7 décembre 2015
"Plume", la revue du CLICOSS 93
est ce possible de recevoir la revue du clicoss 93 du mercredi 07/01/2007 , ?je faisais partie de cet atelier ! merci ,si cela est possible (...)

2 novembre 2015
Définition du Travail Social
Le travail social se base essentiellement sur le sens de l’amour de l’outre ,le sens d ’altruisme , la justice sociale , le (...)


journal et handicap
ETP ou passer son chemin?!
prepa concours
Besoin d'un Réseau de travailleur social su ...
Éducatrice Spécialisée en libéral
Urgent:offre d'emploi CDI+CDD 78 (meulan ,le ...
URGENT OFFRE EMPLOI CDD 95
Poste d'Auxiliaire de Puericulture et EJE en ...
référence éducative
CDD d'AS 6 mois Lyon
Postes d'éducateurs et éducatrices de rue ...
Un cadeau pour progresser dans ses écrits u ...
Poste avec vacances scolaires ou universitai ... [3]
Offre d'emploi ASS dans le Gers (CDI, temps ...
« Les enfants oubliés du Népal » ou com ...
Dernier document mis en ligne

Le baromètre 115 synthétise les demandes et réponses faites au numéro d’urgence au cours du mois de juillet 2016 dans les 45 départements étudiés et à Paris.

Droits de diffusion

Conformément à la législation sur la propriété intellectuelle, l'ensemble des documents publiés sur OASIS ne peuvent être reproduits sans autorisation. Hormis sur Internet, sont autorisées la reproduction et la diffusion non commerciales des articles du magazine, sous réserve de citation obligatoire des sources.
© OASIS - 1999/2015

| Se connecter | Plan du site | RSS 2.0 |  Contacts |