Un regard...
en 653 articles
et 370 signatures d'auteurs
sur l'essentiel de la presse du TRAVAIL SOCIAL









jeudi 15 octobre 2009
Le Comede appelle à la rescousse
par Langlet Marianne


Depuis plus de trente ans, les professionnels de santé, travailleurs sociaux, juristes, psychologues du Comité médical pour les exilés (Comede) à Paris ont reçu près de 100 000 personnes exilées. Ils les ont accueillies, soignées, accompagnées dans leurs démarches administratives. Jusqu’alors, le Comede vivait avec des subventions publiques ; aujourd’hui, face à l’augmentation des besoins, à la baisse des financements et à l’allongement des délais de versement, le Comede lance un appel à la générosité du public et aux fonds privés. Une première pour cette association. Entretien avec Arnaud Veïsse, directeur de l’association Le Comede.


Quelles sont aujourd’hui vos inquiétudes ?

Nous avons deux sources d’inquiétudes : une tendance de fond et la situation financière de 2009. Nous assistons à une augmentation des besoins depuis plusieurs années : l’exclusion, la précarité, les difficultés d’accès aux soins et aux droits des exilés augmentent. Les psychotraumatismes des étrangers accueillis ne trouvent plus de prises en charge dans un dispositif public de soins en santé mentale saturé depuis longtemps. La politique d’immigration a durci les conditions d’accueil et d’hospitalité des exilés en France : nous fabriquons des déboutés, des sans-papiers, là où auparavant les personnes étaient reconnues réfugiées, régularisées. Nous faisons face à une augmentation des besoins dans un contexte au mieux de stagnation des subventions publiques. Au cours de l’année 2009, certaines difficultés se sont cristallisées : nous n’avions pas de réponse de financeurs publics importants et, par ailleurs, les délais de versement ont été tellement longs que nous avons été à découvert pendant dix mois de l’année dernière, la même situation se répète cette année.

Quels financeurs n’ont pas été au rendez-vous ?

Nous avons eu beaucoup d’incertitudes, comme bien d’autres associations, sur le financement de l’Agence nationale pour la cohésion sociale et l’égalité des chances (Acsé) pourtant financeur du Comede depuis vingt ans, sous ses diverses appellations. Au début de l’année 2009, elle nous répondait qu’elle ne savait rien de l’avenir de notre financement, puis elle nous a dit qu’il n’y aurait plus d’argent pour la lutte contre les discriminations, ensuite elle nous a demandé d’attendre ou de nous adresser aux préfectures, qui ne financent pas nos types de projet. Nous avions donc une incertitude totale sur les 55 000 € versés par l’Acsé dans notre budget global de 1300 000 €. Nous avons en outre perdu une subvention de 25 000 € délivrée par le Service du droit des femmes et de l’égalité par rapport aux questions de double violence en tant qu’exilées et que femmes vécues par les personnes étrangères que nous rencontrons. Enfin, nous ne savons pas ce que va devenir le groupement régional de santé publique (GRSP) pourtant mis en place depuis à peine deux ans. Il est l’un de nos quinze financeurs. Il faut cependant souligner que nous avons pu compenser ces pertes grâce au soutien de certains financeurs publics comme le ministère de la Santé et notamment la direction générale de la santé (DGS) et l’institut national de prévention et d’éducation pour la santé (Inpes). Et puis, nous avons eu, au cours de l’été, des raisons d’espérer que l’Acsé soit finalement au rendez-vous pour cette année mais, pour l’instant, aucune convention n’a été signée.

Vous arrivez donc à maintenir vos financements ?

Nous gardons notre niveau de financement antérieur mais nous ne faisons pas face à l’accroissement des besoins et nous avons un découvert bancaire de 150 000 €. Il est dû en partie aux délais de versement des subventions. Ils sont parfois démentiels. Le Fond européen pour les réfugiés finance le Comede à hauteur de 300 000 € mais le délai de versement est d’un an et demi après la signature de la convention ! Il est dommage de verser des agios aux banques parce que les subventions publiques ont du retard. Et puis, face à l’accroissement de nos besoins, nous ne pouvons pas creuser à l’infini notre découvert bancaire. Comment boucler notre budget 2009 ? Nous avons décidé, pour la première fois, de faire un plan d’économie qui touche tous les services. Nous diminuons drastiquement l’activité des consultations, nous repoussons de six mois les embauches d’un assistant social et d’un psychologue qui étaient en cours, nous suspendons la parution de notre revue, Maux d’exil, et nous avons donc lancé cet appel à la générosité du public pour parvenir à boucler l’année 2009. Nous sommes actuellement face à l’urgence, mais la question se reposera l’année prochaine. Nous sommes inquiets sur le maintien des financements publics, nous sommes pessimistes sur leur augmentation et donc convaincus que notre développement dépendra désormais de notre capacité à récolter des financements privés.

Post-Scriptum

Article paru dans Lien Social n° 945 du 15 octobre 2009








# Dans la même RUBRIQUE
18 Articles

Légion d’honneur pour Martine Trapon
Le travail social bouge encore
L’Appel des appels, un an après
L’Appel des appels : entrons en résistance !
Vivre sa citoyenneté en institution
"Plume", la revue du CLICOSS 93
Le Collectif 2007 pour une action citoyenne
Le droit de vote des étrangers est inéluctable
Un festival pour la non-violence
TRAVAIL SOCIAL ENTRE COUR ET JARDIN
Qui a véritablement peur du changement ?
URGENCE
Travail social et démocratie
A l’usage de la citoyenneté ordinaire
Délinquance politique ?
Réforme de la loi de 75 : le cheval de Troie du droit des usagers
Socialiser, éduquer, « citoyenniser » sont-ils une même affaire ?
Manifeste du Web indépendant



Une Réaction, un Commentaire...?


  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)









 

Vos Réactions...


Sur le Forum...

2 mai 2019
Définition du Travail Social
L’amour de l’autre, c’est du christianisme. L’amour de l’outre, c’est de l’alcoolisme. Le travail social vise seulement à l’accueil inconditionnel, et (...)

5 avril 2019
Un médiateur des personnes en situation de handicap
Bonjour Je recherche les coordonnées du médiateur du handicap dans les Alpes Maritimes

23 mars 2019
« J’ai assisté un élève en conseil de discipline »
Un éléve exclu par conseil de discipline peut-il revenir des son établissement avec sa famille. Pour voir l’assistante sociale. Le chef (...)


23 mars 2019
« J’ai assisté un élève en conseil de discipline »
Suite une bagare aux abords de l’établissement, l’un des eleves a sortit un couteau. Voyant la tournure des choses il le jette par terre. L’ autre (...)

15 mars 2019
Avis du CSTS relatif au fonctionnement des commissions et instances chargées d’étudier les situations individuelles
Qu’en est-il des rapports pour la ccapex, la personne expulsée ne se présente pas au rendez-vous, on me demande de rédiger les éléments connus de la (...)

23 février 2019
La maltraitance des personnes âgées vulnérables
Etant une victime d’une escroquerie financière et d’abus de confiance sur le site FC MINAGE je leur ai donné 30300 et je devais récuperer soit disant (...)


Avez vous des livres à me conseiller?
Prepa concours ASS
besoin d'aide
Recherche de stage
Recherche de Stage
Recherche de stagiaire
candidature pose de coordinatrice micro-crè ...
responsabilité professionnelle protection d ...
Besoin d’aide [2]
Recherche un stage AS
Urgent - postes à pourvoir au CHU de Bordea ...
OFFRE DE STAGE AUX ETUDIANTS ÉDUCATEURS SP ...
une équipe pour sortir les personnes âgée ...
poste Assistant social psychiatrie paris 12
recherche documentation [3]
Dernier document mis en ligne

Programme des Journées du M.A.I.S. Tarifs - Repas - Hébergements Bulletin d’inscription

Droits de diffusion

Conformément à la législation sur la propriété intellectuelle, l'ensemble des documents publiés sur OASIS ne peuvent être reproduits sans autorisation. Hormis sur Internet, sont autorisées la reproduction et la diffusion non commerciales des articles du magazine, sous réserve de citation obligatoire des sources.
© OASIS - 1999/2019

| Se connecter | Plan du site | RSS 2.0 |  Contacts |