Un regard...
en 647 articles
et 363 signatures d'auteurs
sur l'essentiel de la presse du TRAVAIL SOCIAL










mercredi 9 juin 1999
Qualification, certification, compétence : entre chocs et complémentarités
par Marie-Françoise MARQUES


Il existe en France une tradition culturelle solidement ancrée qui veut que les débats sur les notions ou concepts anciens, émergents, remis à jour ou nouveaux, se fondent sur la mise en lumière de leurs dimensions contradictoires. Les échanges prennent souvent la forme de polémiques ou querelles de chapelles, à travers lesquelles chaque camp s’affronte en restant sur ses positions, ce qui empêche de rendre les concepts opératoires, freine les évolutions sociales nécessaires et permet le maintien du statu quo.


Le champ de l’intervention sociale n’est pas à l’abri. Pendant de nombreuses années certains ont tenté de faire croire que « l’intervention sociale d’aide à la personne » était un héritage du passé qui devait laisser place à « l’intervention sociale auprès de groupes », ou encore à « la conduite de projet d’intérêt collectif ». Il a fallu la montée en charge des lourdes difficultés sociales pour que ces trois modes d’interventions soient reconnus par tous comme nécessaires et complémentaires entre eux.

La réflexion qui s’est amorcée depuis ces dernières années sur les notions de compétence, de certification et de qualification, risque, si l’on n’y prend pas garde, de prendre la même tournure. Dans ce cas, l’on aurait deux camps opposés :

- d’un côté, celui des défenseurs de la qualification, reconnue par des certifications ou diplômes permettant l’accès à un emploi stable avec statut ;
- de l’autre, on trouverait les promoteurs des compétences individuelles comme outils pour une régulation du marché du travail sans tenir compte des diplômes qualifiants.

En forçant le trait, les représentations croisées seraient les suivantes :

- les défenseurs de la qualification par des diplômes se représenteraient les promoteurs descompétences comme des néo-libéraux ayant l’intention de rabattre la qualification, d’introduire la flexibilité, d’éviter l’emploi de personnels à statuts pour réduire les coûts salariaux. Il s’agirait à terme de précariser emplois et salariés ;

- les promoteurs de la compétence renvoyant, de leur côté, aux défenseurs de la qualificationpar les diplômes, une image de caciques figeant le marché du travail sur des positions et des statuts immuables, freinant toutes les évolutions imposées par la mondialisation.

Or, la situation actuelle de très lourdes difficultés sociales pour de nombreuses personnes qui nécessite la mobilisation de tous, nous engage à éviter d’entrer dans cette nouvelle querelle des anciens et des modernes. Les professionnels, leurs employeurs, les syndicats de salariés et d’employeurs, les centres de formation et leur tutelle, les chercheurs ont une partie à jouer pour permettre au travail social d’évoluer et de remplir ses missions dans une démarche qualité. Même si les enjeux et les Afin d’établir un partenariat visant à atteindre cet objectif partagé, il est souhaitable de ne pas opposer les notions de qualification, certification et compétence, mais de les emboîter et de les rendre complémentaires.

Depuis de longues années, les professionnels du travail social, les centres de formation et les chercheurs, attirent l’attention sur les difficultés qu’ils rencontrent du fait que celui-ci est l’objet d’une commande peu claire [1] et que sa place est incertaine dans l’intervention sociale. Ils pointent les difficultés d’évaluation qui en découlent. Aussi, convient-il de rechercher ensemble des solutions acceptables à proposer pour combler ce vide.

Dans d’autres secteurs d’activités, en France et à l’étranger, la validation des compétences fait l’objet d’une réflexion à partir des questions suivantes :

- comment faire évoluer les qualifications professionnelles ?

- quelle place les entreprises et les formateurs doivent-ils avoir dans la validation des compé-tences ?

- comment apprendre tout au long de la vie ?

Améliorer les compétences individuelles et collectives est la préoccupation majeure des organisations et des secteurs de formation. Déjà des référentiels de compétences détaillés et des référentiels de qualifications capables de répondre aux besoins des entreprises et des salariés sont mis en place par des branches professionnelles, par des chambres de commerce et d’industrie et avec le concours des milieux de la formation.

Pourquoi le travail social resterait-il à l’écart de ce mouvement qui lui permettrait d’ouvrir un réel débat sur ses finalités, les ressources à acquérir pour exercer les métiers, les compétences à valider à l’issue des stages et des formations initiales et à travers des certificats de compétence au cours de l’exercice professionnel ?

Cette démarche pour aboutir nécessite que chacune des parties reconnaisse l’autre en renonçant à sa toute puissance et à une vision intra-institutionnelle ou encore autocentrée. Si l’on n’y arrivait pas, cela mettrait en évidence que l’approche globale, la démarche partenariale, la transversalité, qui sont sans cesse évoquées, ne sont que de vains mots utilisés par ceux qui -pour parodier une formule en cours- « disent ce qu’il faut faire, mais ne font pas ce qu’ils disent ».

Il est largement temps d’élaborer ensemble des référentiels de compétences professionnelles qui donneront l’occasion d’une réflexion sur les finalités de l’intervention, les spécificités et les complémentarités des métiers et qui permettront d’introduire de la transparence dans les évaluations et les modes d’accès à la qualification. Il restera aussi, pour ceux qui ne l’ont pas encore fait, à apprendre à les utiliser et à les traduire en référentiels de formation dans les « sites qualifiants » et les écoles.

Post-Scriptum

"Qualifier le travail social" ouvrage aux éditions Dunod








# Dans la même RUBRIQUE
7 Articles

Qualifications et compétences des professionnels de l’action sociale
Quelques définitions autour de la notion : qualification et compétence
Des raisons de penser qualification dans le secteur de l’action sociale
Qualification, compétence et professionnalisation
Expérimenter de nouvelles professionnalités
50 années de travail social et encore des certitudes
Intervention sociale et citoyenneté

Notes

[1] Voir à ce sujet l’éditorial de la revue « Formations Sociales, Actualités » - n° 9 -mars 1999 et sur www.onfts.com




Une Réaction, un Commentaire...?


  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)









 

Vos Réactions...


Sur le Forum...

29 décembre 2016
RECONNAITRE ET VALORISER LE TRAVAIL SOCIAL - Un Rapport et 23 Propositions
ces recommandations sont pertinentes.

8 décembre 2016
La maltraitance des personnes âgées vulnérables
Madame, Merci pour cette analyse précise dont j’ai hélas trop tard compris les mécanismes. En effet, je sors de mon silence avec une (...)

13 juin 2016
La maltraitance des personnes âgées vulnérables
la matraitance peut etre du aussi a l etat psychologique des enfants .Enfant depressif, narcissique desociabilise car eux meme sont a la (...)


13 février 2016
La place du social dans la santé
article à lire et à imprimer

7 décembre 2015
"Plume", la revue du CLICOSS 93
est ce possible de recevoir la revue du clicoss 93 du mercredi 07/01/2007 , ?je faisais partie de cet atelier ! merci ,si cela est possible (...)

2 novembre 2015
Définition du Travail Social
Le travail social se base essentiellement sur le sens de l’amour de l’outre ,le sens d ’altruisme , la justice sociale , le (...)


référence éducative [1]
journal et handicap
ETP ou passer son chemin?!
prepa concours
Besoin d'un Réseau de travailleur social su ...
Éducatrice Spécialisée en libéral
Urgent:offre d'emploi CDI+CDD 78 (meulan ,le ...
URGENT OFFRE EMPLOI CDD 95
Poste d'Auxiliaire de Puericulture et EJE en ...
CDD d'AS 6 mois Lyon
Postes d'éducateurs et éducatrices de rue ...
Un cadeau pour progresser dans ses écrits u ...
Poste avec vacances scolaires ou universitai ... [3]
Offre d'emploi ASS dans le Gers (CDI, temps ...
« Les enfants oubliés du Népal » ou com ...
Dernier document mis en ligne

Le baromètre 115 synthétise les demandes et réponses faites au numéro d’urgence au cours du mois de juillet 2016 dans les 45 départements étudiés et à Paris.

Droits de diffusion

Conformément à la législation sur la propriété intellectuelle, l'ensemble des documents publiés sur OASIS ne peuvent être reproduits sans autorisation. Hormis sur Internet, sont autorisées la reproduction et la diffusion non commerciales des articles du magazine, sous réserve de citation obligatoire des sources.
© OASIS - 1999/2015

| Se connecter | Plan du site | RSS 2.0 |  Contacts |