samedi 19 juillet 2003



Déclaration de Madrid

Françoise BENARD





DECLARATION DE MADRID : « Non-discrimination plus action positive font l’inclusion sociale », ainsi commence « La déclaration de Madrid ». Les participants au congrès européen concernant le handicap à Madrid, y apportent leur soutien et prennent l’engagement de la diffuser largement à tous les niveaux de la société. « 789 VEGS » participe à cette initiative de diffusion.


Cette déclaration expose le programme des participants ainsi que le cadre conceptuel dans lequel il prend place. Il s’agit d’abord d’abandonner un certain nombre d’idées préconçues et de se battre pour qu’une législation complète contre la discrimination soit promulguée. Mais la Loi ne suffit pas et la société doit aussi s’engager activement. L’éducation doit soutenir les mesures législatives. La déclaration revendique donc :

- La promulgation de mesures légales contre la discrimination ;

- Un changement dans les comportements ;

- Des services pour la promotion de la vie autonome (développement de la capacité des personnes handicapées à participer et de leurs droits à la vie autonome) ;

- Une aide aux familles (permettre aux familles d’organiser l’accompagnement d’un de leur membre handicapé de la façon la plus inclusive possible) ;

- Une attention particulière doit être apportée aux femmes handicapées (actions positives élaborées en concertation avec elles) ;

- La prise en compte du handicap dans les mesures pour tous (accessibilité) ;

- L’emploi, une clé pour l’insertion sociale (ce qui implique une mobilisation des partenaires sociaux et des pouvoirs publics) ;

- Rien pour les personnes handicapées sans les personnes handicapées (toutes les actions doivent être entreprises dans un esprit de dialogue et de collaboration avec les organisations représentatives des personnes handicapées concernées).

Tout cela nécessite un lien étroit entre gouvernements et organisations de personnes handicapées, ainsi qu’une augmentation des subventions permettant à ces organisations de renforcer leur capacité de gestion et de promotion.

Ce programme débouche sur des propositions pour l’action à différents niveaux de l’organisation de notre société : autorités au niveau de l’union européenne, des états membres, des autorités locales, mais aussi des employeurs, syndicats, medias, système scolaire... Il s’agit de s’assurer d’un effort commun auquel nul ne peut échapper. Vous pouvez retrouver le texte intégral de la déclaration sur :

www.madriddeclaration.org




Pour citer cet article :

Françoise BENARD - « Déclaration de Madrid » - OASIS - Le Portail du Travail Social - http://www.travail-social.com. - juillet 2003.