dimanche 6 juin 2004



CLAUDE MARTIN - THÈSE DIRIGÉE PAR STANISLAW TOMKIEWICZ
ADOLESCENTS « DÉLINQUANTS »
Pédagogies et thérapies dans l’abord et la rééducation des délinquants et pré-délinquants garçons de treize à dix-neuf ans en foyer de semi-liberté. Quelques propositions.


Claude MARTIN





Le livre reprend l’essentiel de la thèse de Madame C. Martin. Il s’adresse à tous ceux qui, soucieux de ne pas s’arrêter aux idées préconçues et aux recettes faciles, s’efforcent de comprendre et d’accompagner les personnes qui ont été victimes de graves carences affectives.


Aimer celui qui, « parce qu’il souffre, blesse » ; là est l’essentiel. Mais les « bons sentiments » paraissent souvent, de prime abord, inutiles ; « il ne suffit pas d’aimer ». Claude Martin nous explique dans un texte à la fois dense et clair comment la souffrance entraîne certains enfants vers des attitudes destructrices et quasi-suicidaires.À travers des observations d’une rigueur et d’une pertinence exceptionnelle, elle nous conduit pas à pas vers une meilleure compréhension de ces enfants blessés. Elle nous propose une analyse de l’expérience pédagogique et thérapeutique exemplaire conduite au Centre familial de jeunes de Vitry où elle a exercé pendant quinze années sous la direction de J. Finder.

La thèse de Madame C. Martin a obtenu en 1981 le prix « Georges Pernoud », le prix de thèse « Robert Lafon », le prix de thèse de la Ligue française d’hygiène mentale.


Claude Martin (1940-1983)

Psychologue clinicienne, formée à la relaxation par J. Bergès. Psychologue du Service du Professeur D. Duché à la Salpétrière à Paris. Psychologue en psychologie à l’Université Paris VIII. Psychologue au Centre familial de jeunes de Vitry. Co-auteur, avec J. Finder, S. Tomkiewicz et B. Zeiller, du livre « La Prison, c’est dehors », elle a collaboré activement aux travaux de l’Unité 69 de l’INSERM sur l’adolescence.

Tous ses amis et tous ses élèves ont connu son immense dévouement qui n’avait d’égal que sa compétence. Ils remercient aujourd’hui les éditions « Jeunesse et Droit » grâce auxquelles la thèse d’Etat de Claude Martin peut être portée à la connaissance du public.


Stanislaw Tomkiewicz (1925-2003)

Médecin spécialisé à la fois en pédiatrie et en psychiatrie. Ancien Chef de clinique des Hôpitaux de Paris. Directeur de l’Unité de recherche 69 à l’INSERM. Médecin psychiatre au centre de la Roche Guyon. Médecin psychiatre au Centre familial de jeunes à Vitry.

Il a dirigé la thèse de Madame C. Martin. Mondialement connu pour ses travaux sur les enfants polyhandicapés et sur les adolescents en grandes difficultés, il fut un psychothérapeute exceptionnel en même temps qu’un chercheur d’une grande rigueur scientifique. Rescapé des camps de concentration nazi, il s’est toute sa vie engagé au côté des personnes les plus exposées aux persécutions et aux ségrégations.


PDF - 105 ko
BON DE COMMANDE



Pour citer cet article :

Claude MARTIN - « ADOLESCENTS « DÉLINQUANTS » » - OASIS - Le Portail du Travail Social - http://www.travail-social.com. - juin 2004.