dimanche 14 novembre 2004



Communiqué Club de Gauche et handicap

789vegs





Le club gauche et handicap fait part de son indignation devant les propos du président de la république le 13 novembre à NIMES« déplorantque certains parlementaires du Sénat soient revenus sur les mesures adoptées à l’assemblée nationale », en réponse à l’interpellation d’une maman d’un jeune homme lourdement handicapé concernant les mesures régressives adoptées en matière d’intégration scolaire.


En effet, la lecture attentive des débats en deuxième lecture au Sénat du projet de loi relatif au handicap montre que c’est l’ensemble de la majorité sénatoriale fidèle au président de la république qui a voté un amendement donnant aux parents le dernier mot dans le choix de l’orientation en milieu scolaire ordinaire selon les voeux de l’assemblée nationale, « sauf lorsque ce choix provoque des troubles qui perturbent, de manière avérée, la communauté des élèves ».

La responsabilité du gouvernement en la matière est d’autant plus importante que ni la secrétaire d’État chargée des personnes handicapées ni le ministre de l’éducation nationale ne se sont opposés à cet amendement.

Le club gauche et handicap considère que l’ensemble de l’architecture de ce texte est à revoir et appelle les parlementaires de l’opposition à affirmer à nouveau le refus de ce projet de loi en votant clairement, comme ils l’ont déjà fait en première lecture, contre ce texte, prenant par là-même, dans la perspective d’une prochaine alternance politique, l’engagement de revoir de fond en comble cette prochaine loi annoncée.




Pour citer cet article :

789vegs - « Communiqué Club de Gauche et handicap » - OASIS - Le Portail du Travail Social - http://www.travail-social.com. - novembre 2004.