dimanche 2 décembre 2001



Les rapports du CSTS
Travail social et nouvelles technologies de l’information et de la communication

PELLETIER Jean-Pierre





« Nouvelles technologies de l’information et de la communication et travail social » - Éditions ENSP - Collection Rapports du CSTS - Septembre 2001 - 149 p. - 21 € / 137,75 FF.


Les nouvelles technologies de l’information et de la communication représentent pour le travail social à la fois un risque et une chance.

Un risque : en menaçant la confidentialité et la responsabilité fondamentale des acteurs, elles peuvent contribuer à briser la relation entre professionnels et usagers.

Une chance : elles peuvent favoriser une plus grande autonomie physique, intellectuelle et sociale des citoyens, obliger à une nouvelle réflexion sur les métiers et les fonctions, aider à la structuration d’un milieu professionnel en favorisant la formation, l’échange des pratiques et la communication au-delà des cadres strictement institutionnels.

Le groupe de travail auteur du présent rapport souscrit à la nécessité et à l’urgence d’un investissement positif et maîtrisé de l’ensemble des acteurs du travail social dans les technologies de l’information et de la communication. Il formule des propositions et recommandations stratégiques en direction des intervenants, des décideurs, des institutions et des citoyens.

Mandat du groupe

Les technologies de l’information et de la communication ("TIC") engendrent des mutations technologiques importantes dont beaucoup font partie intégrante du quotidien des français. Elles recèlent un énorme potentiel pour réduire les distances et améliorer l’accès à l’information et aux services. Pour autant, leur développement dépasse le seul enjeu économique et relève avant tout d’un défi social, en ce qu’il modifie en profondeur l’organisation, le fonctionnement et la cohérence de la société. Les répercussions des TIC sur la cohésion sociale apparaissent donc comme une question majeure, à laquelle les acteurs sociaux (et notamment les professionnels des interventions sociales) sont en mesure d’apporter des réponses.

L’union européenne, et la France en particulier se sont engagées depuis le sommet de Corfou en 1994 dans une réflexion prospective sur l’impact économique et social de la société de l’information.

Le mandat confié au Conseil Supérieur du Travail Social a pour objet d’enrichir cette réflexion et de contribuer à la définition d’orientations, à partir d’un travail de recensement et de "diagnostic" portant notamment sur les axes suivants :

- préciser les technologies dont les implications sociales sont les plus significatives (informatique, bureautique, télématique, réseaux d’information , Internet..)
- apprécier leur utilité à l’égard des bénéficiaires de l’action sociale, à partir des applications existantes ou celles susceptibles d’être développées : en particulier devront être explorés les apports des TIC en faveur de l’amélioration des conditions de vie, des services rendus aux personnes, de leur autonomie, de la réduction des inégalités et de l’intégration sociale des groupes les plus défavorisés,
- analyser les systèmes d’information existants ou en développement et étudier les modalités de gestion et de stockage (présentes et prospectives), de l’information individuelle.
- évaluer également les répercussions, positives ou négatives des TIC sur l’organisation des services et les conditions de travail des professionnels sociaux , leur influence sur l’évolution des pratiques professionnelles, des modes de réponse à la demande sociale, et des méthodes d’intervention
- enfin, il conviendra également d’étudier l’impact des nouvelles technologies de l’information dans le domaine de la formation professionnelle (initiale ou permanente) des intervenants sociaux : intérêt pédagogique, accès aux savoirs, transfert de compétences professionnelles, apprentissages méthodologiques...

A travers ce mandat, le CSTS est donc investi d’une double mission : rendre intelligibles les nouvelles technologies de l’information et contribuer à la vigilance sociale.




Pour citer cet article :

PELLETIER Jean-Pierre - « Travail social et nouvelles technologies de l’information et de la communication » - OASIS - Le Portail du Travail Social - http://www.travail-social.com. - décembre 2001.