jeudi 5 avril 2007



CHIENNE DE VIE !

Véronique DELORD






Il arpentait les allées de long en large et je l’avais aperçu de loin en train d’interpeller quelques passants. Comme j’arrivais devant lui, il me demanda une pièceque je n’avais d’ailleurs pas sur moi. Je pensais qu’il allait alors peut-être m’insulter, me traiter de tous les noms d’oiseaux, hurler ses bleus à l’âme ou bien se renfrogner, se replier sur lui-même. Mais, contre toute attente, il s’adressa alors à mon chien : "Eh ! bien toi, dis-donc, tu es bien plus heureux que moi, tu sais !". Comme je marquais un temps d’arrêt, surprise, et que je ne savais pas quoi répondre à ce qui semblait pour lui être une évidence, il ajouta avec bonhommie : "Mais, c’est la vie, non ? !". Le sourire aux lèvres et sans une once d’amertume ou de regret.

SAREMUSOCIALEMENT VÔTRE...




Pour citer cet article :

Véronique DELORD - « CHIENNE DE VIE ! » - OASIS - Le Portail du Travail Social - http://www.travail-social.com. - avril 2007.