mercredi 15 octobre 2008



L’incidence de l’âge sur les droits de l’homme et les libertés fondamentales

Fabienne COGULET-BONNET






Cette thèse, quoique d’une totale rigueur juridique et soigneusement documentée, est d’une lecture agréable et intéressera sans doute autant les praticiens de l’action sociale que les chercheurs et les responsables politiques.

Elle montre que l’âge occupe une place singulière dans la mise en oeuvre des droits de l’homme et des libertés. Si les premiers textes internationaux des droits de l’homme apparaissent ambivalents sur la reconnaissance de la qualité de sujet de droit et de liberté, quel que soit l’âge de l’individu., la consécration en sera finalement prétorienne tandis que s’agissant des libertés fondamentales, le principe de l’indifférence de l’âge sera plus long et difficile à établir que pour les droits de l’homme. Si on conçoit en effet aisément que la vie soit protégée à tout âge, il sera plus difficile en revanche de justifier rationnellement la nécessité de reconnaître la capacité de jouissance des libertés à des individus incapables de discernement. Néanmoins, la volonté sans faille de la Cour européenne des droits de l’homme de ne pas exclure du champ protecteur de la Convention de sauvegarde des droits de l’Homme et des libertés fondamentales les individus trop jeunes ou trop vieux, va se transformer, au fil des décennies, en véritable exigence.


Post-Scriptum

Préface de Jean-Pierre Marguénaud, professeur à la faculté de droit de Limoges
Octobre 2008 - - ISBN : 2-930176-64-4
480 pages - 80 Euros TTC

Achat en ligne : http://www.droitdesjeunes.com:80/librairie.php





Pour citer cet article :

Fabienne COGULET-BONNET - « L’incidence de l’âge sur les droits de l’homme et les libertés fondamentales » - OASIS - Le Portail du Travail Social - http://www.travail-social.com. - octobre 2008.